Quels tarifs pratiquer pour un freelance ?

Si vous êtes un habitué de listes de diffusion ou de forums pros de secteurs d’activité privilégiant le travail ou l’emploi en indépendant / Freelance ou en petite structure, vous avez déjà été confronté à cette question, peut-être vous l’êtes vous posé vous-même.

Au travers de critères et d’exemples précis, nous allons essayer d’ébaucher une réponse à cette question.

Il y a de nombreux paramètres à prendre en compte pour pouvoir répondre à cette question, qui peut sembler pourtant assez simple.

Il ne s’agit pas là de faire l’ébauche de prix à pratiquer sur tel ou tel produit, mais bien de dégager un taux de facturation horaire ou journalier, car même si dans les faits il n’est jamais réellement appliqué, il permet d’estimer le coût d’un travail et par là de réaliser des devis qui ne soient pas du grand n’importe quoi.

Nous allons en premier sélectionner un secteur précis, à partir de ce secteur (métier) nous allons dresser une liste de paramètres à prendre en compte puis développerons la réflexion à partir de cette liste.

Choisissons un métier

Faisons simple, choisissons au hasard… Webdesigner?

Pourquoi Webdesigner?

Premièrement parce que c’est ce que suis, donc ce que je connais le mieux.
Ensuite, parce que c’est un métier assez « généraliste » et beaucoup d’autres métiers gravitant autour de ce concept ont des fonctionnements assez proches (que l’on parle d’infographiste, de développeur web, d’informaticiens indépendants …)

Quelles questions me poser pour bien choisir mes tarifs?

  • Quels vont être mes frais?
  • Quels sont les tarifs pratiqués par la concurrence?
  • Et bla….
  • Et bla…
  • Et bla…

Allez on va simplifier la chose, parce que ça, on le retrouve un peu partout et finalement ça ne fait  que nous embrouiller.

Pour bien commencer, posez-vous LES bonnes questions :

  • Pour quel salaire suis-je prêt à sacrifier mon confort d’employé?
  • Pour quel salaire suis-je prêt à travailler + de 55 heures par semaine? (55 heures c’est pour ne pas vous faire peur hein, pour ma part j’oscille en moyenne entre 60 et 65).
  • Etc… (collez à la suite tous les « sacrifices potentiels » que votre nouveau choix de vie peut entrainer).

Au passage, il est rare que l’on se verse un salaire la première année d’activité, mais gardez quand même ce point de repère à l’esprit car il arrivera un jour ou enfin vous toucherez un chèque à la fin du mois, du moins je l’espère pour vous.

Pour calculer ce salaire de référence, basez-vous, soit sur votre ancien salaire d’employé, soit sur les grilles salariales de la profession (si elles existent) pratiquées dans votre région. En effet, un webdesigner n’aura pas le même salaire de base à Paris qu’à Maubeuges.

Renseignez-vous auprès de l’ANPE ou d’autres organismes professionnels, regardez les petites annonces d’embauche (souvent déprimantes) et à partir de tout ça essayez de trouver les salaires pratiqués.

Pour exemple, dans la région Nantaise, les salaires moyens pour un poste de webdesigner tournent entre 1500 et 1800 euros bruts en fonction de l’entreprise, du poste et de l’expérience (il y a des cas de salaires plus élevés, mais ils sont très rares).

Nous allons donc faire une moyenne, ce qui nous donne un salaire de 1650 euros Bruts soit à peu près 1290 euros nets (facteur 0.78, à peu près 22% de charges salariales).

Pas vraiment fabuleux vu le niveau de compétences souvent requis mais vraiment proche de la réalité. Pour exemple, cela correspond à peu près au salaire que je touchais de mon époque salariée (j’avais l’avantage d’y ajouter une prime pour chaque formation effectuée).

C’est sur ce salaire moyen que nous allons baser nos nouvelles prétentions, le net, pas le brut, soit 1290 euros.

Un peu de mathématiques

Je vais maintenant utiliser différents chiffres, récupérés lors de discussions entre « indépendants », obtenus via des centres de gestion agréés ou des experts comptables.

On compte en général une base de 22 jours de travail par mois.
Un indépendant qui travaille « bien », « produit » en moyenne 60% de ce temps, le reste étant bien souvent partagé entre la prospection/communication, rendez-vous, création de devis, administratif…
Donc il facture en fait 60% de 22 jours soit : 13,2 journées par mois.

Les charges des entreprises de services informatiques sont majoritairement comprises entre 55 et 60%, je ne vais pas vous faire le décompte des charges, ce n’est pas utile, seul ce chiffre compte.

Prenons le taux de charges le plus lourd, soit 60%, donc, en gros, nous pouvons nous verser 40% de notre facturation en salaire.
Raccourci rapide, nous travaillons pour nous 40% du temps total facturé.

Reprenons le nombre de journées facturées, soit 13,2 et gardons 40% de ce temps pour nous verser notre salaire : 40% de 13,2 cela fait : 5,28 journées.

Ca fait peu 5,28 journées de salaire pour 22 jours travaillés, non?

Si l’on reprend notre salaire de référence et les journées de salaire « payées », nous avons donc 5,28 journées pour « gagner » 1290 euros net, donc nous devons « gagner » a peu près 245 euros par jour.

Donc, pour résumer, si vous voulez gagner un salaire de 1290 euros net par mois, il vous faut facturer 245 euros par jour sur 13, 2 jours, soit un total de : 3234 euros par mois.

Cette méthode de calcul peut vous sembler étrange, mais croyez-moi elle est tout ce qu’il y a de plus réelle.

Soyez réaliste

1290 euros par mois, ça ne semble pas énorme hein? N’oubliez quand même pas une chose, surtout si vous travaillez chez vous comme beaucoup d’entre nous, nombre de charges comprises dans les 60% seront des transfert de charges du « foyer » vers l’entreprise (téléphone fixe, portable, connexion internet, une partie des charges locatives etc…)

Autant de choses qui peuvent « revaloriser » votre salaire de base, on peut rapidement arriver à 200/300 euros d’économies par mois sur le budget du ménage, pensez-y.

A l’opposé, n’oubliez pas non plus que quand vous partez en vacances (c’est quoi les vacances), vous ne gagnez rien (mais j’essaie pour ma part d’intégrer ce fait dans mes calculs de 60% de temps facturé).

Si vous aviez un ancien salaire de référence, essayez de vous baser sur ce chiffre, tout simplement, si vous pouvez au moins retrouver le même salaire, vous êtes sur la bonne voie.

Mais au final, on ne sait toujours pas combien facturer?

Non, c’est vrai, je n’ai pas fini ma démonstration, mais nous avons maintenant tous les outils pour calculer un taux de facturation en fonction du salaire visé.

Je sais que je dois travailler 5,28 jours pour me verser mon salaire, le reste du temps facturé, c’est pour les charges.

C’est maintenant que nous allons appliquer une chose qui porte un très joli nom : le principe de réalité.

Prenons un salaire d’exemple : 2000 euros par mois.
C’est un salaire réaliste, qui peut vous sembler « faible » comparé à la charge de travail et de responsabilités, mais n’oubliez pas que de nombreuses charges « personnelles » vont être transférées à l’entreprise (tant que cela reste logique et ne ressemble pas à un abus de biens sociaux).

Et bien, si je veux pouvoir me verser 2000 euros de salaire par mois, il faut que je facture (2000 divisé par 5,28) à peu près 380 euros par jour soit un taux horaire de 47,5 euros (basé sur une journée de 8 heures).

Ce qui représente quand même une facturation mensuelle de (380 fois 13,2) 5016 euros.

Pour appliquer le principe de réalité, sachez que sur un panel de 100 entreprises de services informatiques (d’indépendants), les chiffres d’affaire par an oscillent entre 40 000 et 70 000 euros (basés sur les publications annuelles d’organismes de gestion), donc avec vos 5016 euros de facturation par mois, soit 60 192 euros de chiffre d’affaire par an, vous vous situez plutôt vers le haut du tableau, le valez-vous pour le moment?

Pour finir

Je sens que vous êtes plus embrouillés que vous ne l’étiez en arrivant, alors je vais vous aider un peu avec des chiffres classiques.

En province, on conseille souvent à un entrepreneur/indépendant débutant un taux de facturation de 300 euros/jour, à Paris plutôt 450 euros.

Ce qui donne pour la province, 300 fois 5,28, soit 1584 euros de salaire.
Je vous vois déjà vous étrangler, mais n’oubliez pas d’y ajouter :

  • Le transfert de charges personnelles vers l’entreprise
  • Les frais de transport en moins (surtout si vous travaillez à domicile, autrement ce sont des frais que vous pouvez transférer à la société)
  • La liberté dans votre gestion du temps de travail
  • La liberté tout court, et ça, ça n’a pas de prix…

Un autre précision, les chiffres donnés se basent sur une entreprise qui « tourne », les premières années (surtout la première) ne vous attendez pas forcément à ce que cela marche comme ça, visez ce salaire pour l’avenir.

A l’avenir si vous voulez « augmenter votre salaire », vous pouvez soit augmenter vos tarifs journaliers (pas toujours évident à faire passer), réduire vos charges, travailler encore plus par mois (je vous assure, c’est possible).

Le mot de la fin sera pour les esprits chagrins, un entrepreneur/indépendant, travaille en moyenne 55 heures par semaine, soit 2860 heures par an, soit 238 heures par mois. Si il se versait un smic horaire (en net) par heure travaillée, il gagnerait 1535 euros net par mois, un chiffre très proche du salaire obtenu en facturant 300 euros par jours non?

Si vous avez besoin de précisions ou d’explications, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

PS : ah oui, je n’ai pas parlé de mon salaire direz-vous? Tout simplement parce que actuellement je ne m’en verse pas encore et ce n’est pas pour tout de suite.

En complément à cet article vous pouvez lire les articles suivants :

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : ,

Be Sociable, Share!

14 Commentaires pour Quels tarifs pratiquer pour un freelance ?

  • sabine

    Comme quoi un article même de 2006 peu encore être utile en 2011.
    Merci pour les infos, en tant que consultante et formatrice indépendante depuis peu et salariée en même temps, j’étais bien en peine de fixer un tarif.
    Au moins un article sans langue de bois et avec de vrais chiffres (même si je vais appliquer l’inflation!!!) … Merci encore

    Le 22 janvier 2011 à 19 h 04 min

  • Je trouve ton article très sensé et le calcul intéréssant. Ont peut s’en inspirer si vraiment on as aucune idée des tarifs que l’on pratique. Mais moi je recommanderais de ce renseigner sur la concurence avant tout. Les qualifications que l’on as pour le travail doivent aussi rentrer en compte. Pourquoi faire mieux et moin chère que la concurence ? On peut faire mieux pour le même prix et ça permettra de mieux vivre :)

    Le 28 janvier 2011 à 4 h 34 min

  • Bertrand

    Je suis très surpris de lire ces commentaires.
    Je suis développeur depuis 12 ans et mon tarif est de 3/400 euros ht par jour pour une entreprise.
     
    J ai deux employés développeurs confirmés avec 7/10 ans d’ expériences qui gagne 2500 euros brut par mois.
     
    Comment des indépendants peuvent facturer 7/800 euros hors taxes / jours ?
     
    Je n y crois pas… C est n importe quoi.
     

    Le 17 février 2011 à 1 h 59 min

  • PS

    bonjour Bertrand

    je me tiens à ta dispo (envoi par mail) pour te conifrmer que mois je pratique du 870 TTC pour 1 journée d’intervention et 2 350€ pour 3 jour d’intervention. je travail seul. 

    Le 17 février 2011 à 9 h 29 min

  • MIMI

    Bonjour à tous…
    Euh bien, un sujet et des commentaires trés passionnants.
    Personnellement, j’ai crée mon SARL il y a deux ans, je ne suis ni Webmaster, ni dev, ni graphiste.
    Je suis un ancien commercial, qui été passionné par le monde des Sites Internet.
    Ancien dirigeant d’une Sté, je cherchais un créateur et site et avec un suivi clientèle… Et qu’ai je trouvé ? des devis hors de prix, avec des abonnements de MAJ exorbitants… N’étant pas au CAC 40, je n’est donc pas fait appel aux services de Dev, graphistes, webdesign…
    Aujourd’hui, je gère mon SARL qui a comme activité principale  » Création et dev de site Internet et ventes de supports Web », je ne calcul pas au taux horaire mais à la prestation, et le calcul auprès des clients n’as pas le meme impact… J’ai à mon actif un CA de 250 000 Eur en année 1. Je ne suis pas une « agence de com enormes  » nous sommes que 4 employes qui utilisons un CMS évolutif trés complet et surtout trés propre. Et resultats des clients satisfaits, content et surtout une facture « correcte » avec un suivi clientèle excellent… Pour vous donner une idée, création site Web Flash avec 10 pages, formulaires contact, photos, videos, mise en relation réseaux sociaux… pour un tarif final de 800€ ht… avec un client en moyenne 4 projets validés par semaines… Je suis rentable. Du volume, de la qualité et des tarifs attractifs…
    300 clients en moyenne par an, je facture en plus abonnement mensuelle de 70 € de MAJ mineures illimitées, plus ventes de prestations supplémentaires (cartes visites, logo, supports marketing…)
    Pour réussir, le domaine commercial est trés important et mieux vaut etre « reactif » aux demandes…
    Coté salaire, c’est vrai que les charges pesent sur la SARL, mais optimisé ses charges c’est mieux gerer sa boite… Sachez faire des économies, des partenariats … et les 60% de charges se transformeront en 35/40% max de charges
    A bon entendeur…
    PS : A tous ceux, qui peuvent penser que je « casse » le marché, je suis désolé mais faut prendre en considération le mon de de 2011… et ne pas se focalisé sur les anciens tarifs 2006… Faites une etudes de marché et demandé aux prospects le montant qui aimerait payé son site de qualité et propre… Vous serez surpris… 800€ ht en moyenne sur un panel de 1450 prospects elaboré par une sté d’étude..
    Bonne soirée

     

    Le 15 mars 2011 à 1 h 00 min

  • Je trouve cet article très intéressant et complet pour avoir une idée de base du taux de facturation.
    Il manque un CQFD ;-)

    Par contre j’espère que depuis 2006, vous réussissez à vous verser ce salaire…

    Le 15 mars 2011 à 10 h 57 min

  • Je trouve ces chiffres vraiment déprimants et pour le même salaire ou presque tu bosses chez Macdo et t’en branles pas une de la journée sans te soucier de rien. Moi si j’ai créé ma société c’est dans l’espoir de gagner des centaines de milliers voir des millions d’euros, si c’est pour gagner un salaire plus ou moins similaire à un employé normal je pense qu’il vaut mieux bosser pour un autre.
    Je suis à mon compte depuis toujours, je n’ai jamais travaillé pour personne encore mais je ne me verse pas ce genre de salaires, sinon direction macdo.

    Le 16 mars 2011 à 14 h 17 min

  • JP

    Juste un petit commentaire pour vous faire part de mon expérience.
    Suite à de gros changements dans ma vie pro (licenciement, secteur bouché), j’ai décidé un peu par hasard de me lancer dans le développement en auto-entrepreneur.  J’avais pas mal tâté du code quand j’étais lycéen dans les années 90, et je pensais pouvoir m’y remettre sans trop de difficulté (le con…).
    Surtout, je connaissais plusieurs personnes bossant en webagency et prêtes à me faire confiance, bien sur pour un tarif indigne mais justifié vu mon absence d’expérience.
    J’ai donc bossé un an en facturant 75€ par jour de dev, et encore, je ne comptais pas le temps qu’il me fallait pour me former, j’ai du tout réapprendre ou apprendre.
    Même à ce tarif, j’ai réalisé une petite dizaine de sites ce qui a complété très agréablement mes indemnités. Un truc important, c’est que c’étaient de « beaux » sites, pas des merdes pondues à base d’un pauvre template lambda et sans âme ou intégrant des plugin Jquery tous identiques dans un CMS naze. C’était du sur mesure, nécessitant des dev ad-hoc.
    Au bout d’un an, je me sentais beaucoup plus à l’aise dans mon code, j’avais bien plus confiance en moi, et j’ai réalisé un très très gros projet de A & Z, facturé 2000€. En en discutant avec un développeur confirmé, il me dit que c’était une connerie, qu’un tel site se facturait le triple vu le boulot, et que j’avais désormais les compétences pour assumer un vrai tarif.
    J’ai donc sauté le pas et j’ai annoncé à mes partenaires que désormais, c’était 300€ par jour (je suis à Lyon) et ai commencé à démarcher d’autres agences à ce tarif. C’était l’été dernier.
    Les agences pour qui je bossais ont tiré la gueule, mais sont revenues. D’autres ont répondu à mes sollicitations. Depuis juillet, je facture en moyenne 15 jours de développement à 300€ par mois, sur lesquels je paye assez peu de charge (je bénéficie d’une accre), et je pourrais sans problème accepter d’autres projets si je n’étais pas un peu paresseux.
    Bref, n’hésitez pas à viser petit pour commencer si vous n’avez pas d’expérience, mais dés que vous avez un portfolio valable et de qualité, ne vous bradez pas. D’après les retours que j’ai pu avoir, les développeurs freelance ne manquent pas, mais les mecs sérieux, complets, réactifs sont bien plus rare.
     

    Le 24 mars 2011 à 22 h 54 min

  • transitaire thailande

    Cela fait 6 mois que je me suis lancé dans l’aventure de me mettre à mon compte en temps que Webdesigner et cet article, bien qu’il date un peu, me semble encore très d’actualité.  Ca me permet de voir aussi que les tarifs que je pratique ne sont pas trop élévé comme certains clients peuvent le laisser penser. Ou en etes-vous depuis le temps, avez vous réussi  à transformer et à augmenter vos revenus ?

    Le 23 mai 2011 à 23 h 04 min

  • Djaps

    Salut, je suis en auto entrepreneur, j’aimerai savoir si j’applique ta méthode ou pas ?

    Le 9 août 2011 à 11 h 15 min

  • @Djaps : oui le calcul peut être appliqué pour un auto entrepreneur. Il est même très possible de revoir le montant à la baisse étant donné les faibles charges fixes.

    Le 17 août 2011 à 11 h 36 min

  • Desguées Roxane

    Bonjour,
     
    Merci pour toutes ces infos. J »ai encore 2 questions :
     
    1) Je signe mon premier contrat en tant qu’autoentrepreneur d’une durée de 9 mois dont mes actions proposées sont le covering, aide sur 2 évènements, des RP, des tracts et affichages, e-reputation, amélioration site internet etc;;;Est ce qu’il est pas préférable de faire un tarif forfaitaire ou journalier ?
    2) En Rp a t-on le droit de prendre une marge sur la somme des frais techniques facturés au client ? Si oui, est elle de 5 ou 10% ?
     
    Merci de vos réponses , je suis un peu perdue et je dois bientôt présenter le budget à mon client
     
    merci bcp

    Le 7 janvier 2012 à 11 h 50 min

  • michel

     
    @Bertrand
    Si Bertrand, comme l’ont indiqué certains, le tarif facturé par un indépendant peut être de 800 € pour une journée, voire sensiblement plus (l’inverse étant vrai également malheureusement). C’est normal car cela dépend de nombreux facteurs dont les principaux sont à mon avis : la notoriété, la compétence, l’expérience, les références, le niveau de la demande dans le domaine, la concurrence, …
    Pour formuler différemment pourquoi veux-tu qu’un indépendant facture moins qu’un intermédiaire s’il a le profil recherché (il y en a énormément dans le domaine de la formation) ? Le travail est le même, non ? Il faut donc être suffisamment convainquant et crédible, par expérience mes clients n’ont jamais évoqué la question d’une différence potentielle de tarif avec les entreprises très structurées.
    Ensuite cela ne signifie pas que l’indépendant multiplie ce montant par 250 jours de travail dans l’année.
    Dans ton cas il ne faut pas oublier que tu as deux employés, il faut donc assurer leur salaire, si bien que dans un tel cas on a une vision différente d’un indépendant qui n’a que sa seule personne à nourrir. Dans ce dernier cas nous ne sommes pas tributaires des clients (ou peu) si bien que nous n’attendons pas après eux pour vivre ou du moins un minimum pour certains. Si bien que seul on peut se permettre de facturer relativement « cher » (si l’on peut dire) sachant qu’un manque de clients ne sera pas fatal et on ajuste en fonction du contexte.
    Enfin chacun fixe ses tarifs en fonction de la demande et de la concurrence, il suffit de faire l’expérience pour voir si un tarif élevé » passe auprès de certains prospects puis trouver l’équilibre. Si l’on a une activité viable on peut augmenter ses tarifs pour les nouveaux prospects pour trouver l’équilibre optimal. De toutes manières le prix est à moduler sachant que même en étant indépendant on peut facturer le même prix que de grosses entreprises, l’essentiel étant d’être crédible.
    Pour terminer il faut savoir que de grandes entreprises n’hésitent pas à payer un prix qui apparait « élevé » si le profil de l’indépendant est justifié. 
    Je précise que je travaille dans le domaine de la formation et du conseil, en direct avec les clients finaux. 
    Pour moi le revenu correspond à 50% du CA.
    Cordialement
     

    Le 16 juillet 2012 à 8 h 48 min

  • clement

    Je ne suis pas trop d’accord avec les calculs. Sans doute parce que je suis privilegier mais je travaille moins pour gagner nettement mieux. Je suis architecte bases de donnee. En somme, assez similaire, dans l’informatique.
    Je conseille vivement de ne pas s’embeter dans la prospection commerciale. Au final, des boites de prestations et SSII auront besoin de ta competence. Comment te faire connaitre? Linkedin, viadeo et monster. Tu mets ton profil et des recruteurs t’apellent. Cout commercial? la marge que la ssii te prends.
    Apres il faut etre fute! tu commences ssur site, ils t’aiment beaucoup parce que tu fais un bon boulot et apres tu dis que tu veux arreter sauf si le teletravail l’interesse. 8 fois sur 10, ca marche pour moi.

    Mon tarif c’est avec les Anglosaxons, 75 euros de l’heure apres marge de l’intermediaire et pour la France qui ont du mal a comprendre la facturation heure, dans les 650 euros HT la journee apres marge de l’intermediaire. J’avoue, c’est plutot tres bien paye et je comprends que plus raisonnablement un developpeur informatique, c’est plus 450 euros.
    Le monde est petit en France. Vite, vous serez coopter directement avec des clients et la marge commerciale, il y en aura plus pour un certain nombre.

    Ensuite il faut savoir ce que prend l’etat (ursaff, ram et cipav: 35% grosso modo). Cela correspond a ton net sur ton compte bancaire. Apres il y a l’impot sur le revenu mais ca c’est pareil que Salarie.

    Un Architecte BD senior en France se fait 65 000 euros brut en salaire, soit 50 700 euros en net avec les jours de conges, ils travaillent 200 jours donc plutot sympa.
    L’independant il choisit mais admettons qu’ils prennent autant de jours de conges et qu’il desire travaille seulement 200 jours.
    On bille le temps de travail en informatique et la je ne suis pas d’accord avec Aymeric. Je trouve alors que Web designer est trop de travail sinon par rapport a developpeur ou architecte. Pour moi on travaille 1600 heures de travail.
    Donc a 50 euros de l’heure (pour ne pas mettre les tarifs eleves d’un architecte, soit 400 euros jour, donc pas beaucoup) on a 50 * 1600 = 80 000 euros.
    Si on prend le net de cela, cela fait 52 000 euros net, soit en mensuel, 4333 euros net avec seulement 200 jours de travail.

    Donc je conseille de se lancer en independant, surtout en informatique et surtout apres 7-8 ans de prestations. La prestation est alors valorisee et consideree senior.

    Le 6 septembre 2012 à 21 h 35 min