Un plan de monétisation possible pour Twitter

Je vous préviens, il ne s’agit que de simple spéculation de ma part, l’idée vient de me traverser l’esprit pendant que je réinstalle mon poste de travail, c’est vrai, je n’avais rien de mieux à faire ce dimanche.

Bref, c’est une idée simple, à l’heure ou de nombreuses questions se posent sur les business model de tel ou tel service estampillés web 2.0 (arggglll je l’ai dit).

Et si Twitter monétisait ses liens ?

De nombreuses personnes utilisent Twitter pour diffuser des liens intéressants, diffuser les derniers articles de leurs blogs, etc.

Pour éviter que Twitter ne devienne une boite à spam, l’équipe de développement a fait en sorte que les liens publiés ne puissent pas servir, d’un point de vue de référencement, en couplant deux systèmes :

  1. Un service de compression d’url (tinyurl par exemple) de façon également à réduire le nombre de caractères des liens (pour tenir dans les 140 autorisés).
  2. L’ajout de l’attribut nofollow qui indique aux moteurs de recherche de ne pas suivre ces liens (et donc en gros de ne pas les comptabiliser dans le nombre de backlinks du site ciblé).

Quand on voir que certains profils sont très bien référencés, ça ouvre des perspectives.

A mon avis, deux options très intéressantes s’offrent à Twitter :

  1. Création de comptes « premiums » ou pros payants, permettant de ne pas utiliser le service de compression d’url et de ne pas avoir l’attribut nofollow sur les liens publiés vers un certain nombre de domaines (juste une réduction de l’url, mais avec un lien href complet en dur vers la source citée). Comptes qui devraient intéresser tous les professionnels du web.
  2. Des accords business avec des sites internet, permettant en automatique la même chose que pour les comptes premium, mais pour tous les utilisateurs. En gros, si je fais un accord business avec Twitter pour l’Ajblog, toute personne liant un de mes articles dans un twitt donne un backlink complet et comptabilisé par les moteurs de recherche. Imaginez l’avantage que cela pourrait représenter pour des gros sites d’information avec les millions d’utilisateurs de Twitter.

Et tout ça sans créer de nuisance pour les utilisateurs, pas de publicités, rien, juste du lien en dur, et ça, je pense que les utilisateurs de Twitter s’en fichent un peu, vu qu’ils ne sont pas avares de liens.

Je pense sincèrement qu’il s’agit d’un plan de monétisation tout à fait réalisable et viable pour un service tel que Twitter.

11 thoughts on “Un plan de monétisation possible pour Twitter”

  • Une sorte de droit à polluer et/ou à acheter des liens auto « sponsorisés » vers ses propres noms de domaine ou ceux des « copains », genre, tiens je te fais un lien via twitter pour augmenter tes BL ?

  • Delphine : pas possible désolé, je préfère rester chez AJcréa.

    Florent : Ouais, je vais devenir consultant en business model 2.0.

    Aurélien : il est clair que le petit monde du SEO serait très intéressé par cette évolution, à charge de Twitter de bien encadrer le truc. Pour Google, le problème est toujours le même.

    Bruno : par son mode même de fonctionnement, une auto régulation se fera obligatoirement, on Follow des utilisateurs de Twitter si on le désire, pas par obligation, l’utilisateur qui veut garder ses followers évitera de trop spammer. Et puis, vu le nombre de liens publiés à la minutes par les utilisateurs, ça ne changera pas grand chose.

  • Twitter trouverait-il un intérêt à afficher ouvertement un business model pouvant s’apparenter à la vente de liens visant à permettre à ceux qui payent d’altérer les Serp’s naturels ?

  • delcroix : 21000 utilisateurs français aux dernières nouvelles ? Ce n’est pas si mal si on compare ça avec, par exemple Orange TV et ses 40 000 abonnés. Twitter n’est pas forcément un produit grand public, et de ce fait, je pense que ce type de monétisation « transparente » pourrait convenir a ses utilisateurs.

    fred : depuis quand les Serps sont ils naturels ? ;) Il ne s’agit pas réellement de vente de liens, car il n’y a pas de liens vendus, ni forcés, juste un système qui fait qu’un lien publié est pris en compte par les moteurs de recherche.

  • Twitter est devenu en l’espace de quelques mois un phénomène médiatique sur Internet. Tout le monde s’est mis à en parler en bien ou en mal mais sans jamais y rester indifférent. Selon moi, un plan de monetisation est toujours possible sur le web!

    En passant, j’ai essayé de voir s’il y avait un site du même genre que Twitter mais en Français. J’ai trouvé Noumba et Scoope. Je me suis finalement inscris sur Scoope qui n’est pas trop mal…
    http://scoope.ca

Comments are closed.