Catégories
Référencement

Twitter, l’ennemi du Linkbait

Tout le monde vous le dira (et ce n’est pas parce que tout le monde le dit que c’est vrai), Twitter est THE place to be pour buzzer, faire circuler de l’information rapidement, faire parler de vous.

Bien utilisé, il peut même être utile à votre référencement, encore faut-il savoir comment, étant donné que ce sont surtout via les centaines de services externes qui se sont greffés au service que l’on peut obtenir quelques miettes de backlinks.

Alors pourquoi Twitter est-il l’ennemi du linkbait ?

Tout simplement parce que l’outil a changé le comportement de nombreuses personnes en matière de transfert d’information, il les rend feignantes.

Il est tellement plus simple de retwitter un lien en 10 secondes que de prendre 5 minutes pour poster un article sur son blog (pour ceux qui ont encore un blog) pour parler de quelque chose que l’on a aimé et surtout faire un lien vers la source.

Du coup, ces fameux liens naturels si chers à Google ont tendance à disparaitre au profit de retwitts dans lesquels non seulement les liens sont passés à la moulinette des réducteurs d’urls mais de plus sont en nofollow, donc, de facto non réellement pris en compte par notre ami GG.

On génère du trafic rapide mais aussi consistant qu’éphémère puisque votre article ne profitera pas de l’afflux de liens lui permettant d’obtenir sa seconde vie, celle des pages de résultats.

Pour exemple, il y a un an, un « bon » article sur mon blog récupérait en général entre 5 et 10 citations diverses à droite et à gauche. Mes deux derniers articles ayant le mieux « marché » ont certes été fortement retwittés mais n’ont été cités et liés  en dehors de twitter que 2 à 3  fois, faites le calcul.

Les webmasters n’ont plus le nez dans leur blog, ils l’ont dans leur lifestream, qui est hélas, bien souvent, totalement déconnecté du « grand » internet.

Catégories
Internet

Real-url.org : droit de réponse

Suite à mon article sur le problème des pings d’articles réalisés par le site real-url.org, un des membres de l’équipe du site est venu expliquer le fonctionnement et le positionnement du site dans les commentaires.

La réponse étant longue, argumentée et posée, je vous la livre ici pour plus de visibilité et donnerai ma propre réponse en dessous.

Salut Aymeric et merci pour ce post exclusif :)

Real-url n’a pas été pensé comme une usine à backlinks mais plutôt comme un service qui permet enfin aux bloggers de savoir que leur article a été twitté et par qui. Ce système fonctionne exactement comme un système de pingback classic.

Le nombre de pingback est limité à 1 par twitt’ il est donc plus qu’impossible que tu aies deux fois le même pingback.

Quant au fait que nous passions par une page “à nous”, il faut savoir que pour valider un backlink il faut que la page source contienne l’url de l’article ce qui n’est pas possible dans un twitt (merci la tinyurl ;) ). Cet intermédiaire est d’ailleurs un excellent moyen de limiter le spam provenant de méchants bots (que nous detectons) mais c’est un autre débat.

Comme tu le sais les pingbacks et autres trackbacks sont tous (ou en majorité) en “no follow” nous ne tirons aucun avantage de ces derniers (c’est pas le but). En revanche nos liens sont tous en “do follow” ;)

Tu remarqueras que nous avons choisi une tld en .org alors que les .com et autres tld commerciales étaient dispos. Une raison simple : nous ne voulons pas commercialiser / gagner de l’argent avec notre service et le .org est un bel étendard.

Nous n’utilisons que les infos provenant du flux public de Twitter (contrairement aux spammers et autres bots).

Enfin, notre but ultime est de proposer un service inédit, assez intéressant et désintéressé contrairement aux  agrégateurs de twitt’s plus ou moins connus (cf le comment précédent + divers articles + diverses applications de tracking dont celle de yahoo).

Nous avons très peu de mauvais retours et je pense que ça valait le coût de répondre à ton post.

Si tu as des questions / conseils n’hésite pas à nous contacter via l’email que nous te laissons :)

L’idée de créer un service permettant de tracer la publication d’un de ses liens est plutôt bonne, même si je pense que l’usage du pingback auto est mauvaise.

Personnellement je vois plus un service à la demande; je viens sur real-url.org, je rentre l’url de mon site/blog dans un champ de recherche et obtiens la liste des twitts ou une de mes pages est liée.

Concernant les backlinks, sur l’AJblog tout est en dofollow et de nombreux sites/blogs le sont aussi.

Concernant le nombre de pingbacks, l’article à l’origine de ma découverte du service et donc de mon coup de gueule a été pingué 2 fois, un premier trackback a placé hors ligne mais un second est arrivé dans les 5 minutes qui ont suivi.

J’ai bien vu qu’il n’y avait pas de publicités sur le site, ce qui a pondéré le contenu de mon article coup de gueule.

Merci encore au membre de l’équipe d’avoir répondu de façon complète et posée à mon article, mais je pense toujours que le trackback n’est pas la bonne solution, potentiellement trop polluant.

Catégories
Référencement

Un plan de monétisation possible pour Twitter

Je vous préviens, il ne s’agit que de simple spéculation de ma part, l’idée vient de me traverser l’esprit pendant que je réinstalle mon poste de travail, c’est vrai, je n’avais rien de mieux à faire ce dimanche.

Bref, c’est une idée simple, à l’heure ou de nombreuses questions se posent sur les business model de tel ou tel service estampillés web 2.0 (arggglll je l’ai dit).

Et si Twitter monétisait ses liens ?

De nombreuses personnes utilisent Twitter pour diffuser des liens intéressants, diffuser les derniers articles de leurs blogs, etc.

Pour éviter que Twitter ne devienne une boite à spam, l’équipe de développement a fait en sorte que les liens publiés ne puissent pas servir, d’un point de vue de référencement, en couplant deux systèmes :

  1. Un service de compression d’url (tinyurl par exemple) de façon également à réduire le nombre de caractères des liens (pour tenir dans les 140 autorisés).
  2. L’ajout de l’attribut nofollow qui indique aux moteurs de recherche de ne pas suivre ces liens (et donc en gros de ne pas les comptabiliser dans le nombre de backlinks du site ciblé).

Quand on voir que certains profils sont très bien référencés, ça ouvre des perspectives.

A mon avis, deux options très intéressantes s’offrent à Twitter :

  1. Création de comptes « premiums » ou pros payants, permettant de ne pas utiliser le service de compression d’url et de ne pas avoir l’attribut nofollow sur les liens publiés vers un certain nombre de domaines (juste une réduction de l’url, mais avec un lien href complet en dur vers la source citée). Comptes qui devraient intéresser tous les professionnels du web.
  2. Des accords business avec des sites internet, permettant en automatique la même chose que pour les comptes premium, mais pour tous les utilisateurs. En gros, si je fais un accord business avec Twitter pour l’Ajblog, toute personne liant un de mes articles dans un twitt donne un backlink complet et comptabilisé par les moteurs de recherche. Imaginez l’avantage que cela pourrait représenter pour des gros sites d’information avec les millions d’utilisateurs de Twitter.

Et tout ça sans créer de nuisance pour les utilisateurs, pas de publicités, rien, juste du lien en dur, et ça, je pense que les utilisateurs de Twitter s’en fichent un peu, vu qu’ils ne sont pas avares de liens.

Je pense sincèrement qu’il s’agit d’un plan de monétisation tout à fait réalisable et viable pour un service tel que Twitter.