Feedburner : une raison de plus de ne pas l’utiliser

Je continue ma campagne pour vous débarrasser des services webdeux dont vous pouvez vous passer avec en tête de liste Feedburner.

Pour rappel : Dans une semaine, je coupe les flux Feedburner

Outre le fait que vous déléguez la diffusion de vos contenus à un service tierce, ce qui déjà en soit est une aberration car vous n’avez aucun moyen de contrôler qui ou quoi l’utilise mais en plus, si vous utilisez les outils de statistiques avancés, Feedburner utilise une redirection 302 pour lier votre contenu, oui vous avez bien lu, une redirection 302, pas une 301 ou quelque chose de propre, une bonne vieille saleté de redirection 302 qui indique aux moteurs de recherche que votre contenu a pour origine… Feedburner (en gros, hein, je ne vais pas rentrer dans les détails).

En pratique, ça donne quoi ? Et bien, sur tous les sites ou vous avez déposé (ou qui le font sans votre accord) vos flux pour qu’ils diffusent vos articles, le lien renvoie vers Feedburner qui grâce à cette redirection 302 indique aux moteurs de recherche que votre article sous son adresse réelle (chez vous) n’y est que temporairement et que la source d’origine à favoriser, c’est l’adresse du flux Feedburner.

Feedburner, définitivement un parasite du web et en plus maintenant, Feedburner = Google vu que Google a acheté la société.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , , ,