Adaptabilité

Il parait que dans tout business, pour survivre, il faut savoir s’adapter, évoluer…

Dans le Scam c’est pareil.

Après le faux héritage, voici la fausse victime de Scam, reçu hier soir :

Sujet : J’espère que tu recevras ce message à temps

J’espère que tu recevras ce message à temps. Je me suis mise dans une impasse et j’ai urgemment besoin que tu m’envoies 1225 Euros par transfert western union ( La Banque Postale ).

Par mégarde je me retrouve bloquée dans un hôtel après être venue discrètement à Abidjan pour la conclusion d’une affaire d’héritage abandonné avec des ivoiriens (un soi-disant directeur de banque et une avocate ivoirienne ) en réalité des escrocs qui m’ont dépouillée de tout.

Je te donnerai plus d’explications une fois rentrée ,dans l’immédiat il  faudrait m’expédier ce complément de 1225 Euros pour solder la totalité du montant exigé pour payer ce que je dois pour ma chambre d’hôtel.  (confus, mal tourné)

S’il te plait fais tout ton possible pour me faire ce transfert demain matin pour que je puisse prendre mon vol dès demain soir sinon je risque d’être convoquée à la police par le gérant de l’hôtel (mal dit)  passé ce délai.

J’ai été stupide et idiote depuis le début de cette affaire qui m’a entraînée dans ce merdier par conséquent promets moi de garder la discrétion sur ma mésaventure pour éviter d’être le sujet de moquerie et d’humiliation de mes proches.

Si tu veux bien m’aider afin que je puisse prendre mon vole dès demain soir.

Note bien mes infos pour le transfert

Nom :Sophie DEVEZE
Adresse 01 BP 4320 ABIDJAN 01

J’ai urgemment besoin de ton aide car je ne sais vraiment plus à quel saint me vouer vu le cauchemar que je vis en ce moment.

désespérément Sophie

Ils sont forts, il faut bien l’avouer.

Pandi panda, petit ourson de chine

Pour la référence, soit vous avez des enfants, soit vous avez des souvenirs qui remontent à loin (du genre je vous parle d’un temps que les moins de 20 ne peuvent pas connaître…). Un indice : Tao tao.

Pour le reste, vous vous doutez que je vais bien sur vous parler de l’opération Google : Protect Adwords Need Dollars Action – PANDA.

Pour commencer, je vous propose d’aller lire la transcription faite par Sylvain sur le blog Axenet  (Google et les ravages du panda) d’un article de searchengineland (Lessons Learned at SMX West: Google’s Farmer/Panda Update, White Hat Cloaking, And Link Building) publié après les révélations du SMX West à San josé.

Autrement voici un résumé des annonces sur PANDA :

  1. Lutte contre le contenu de faible qualité : un site entier peut être pénalisé pour quelques pages de faible qualité.
  2. Plus de cloaking du tout : vous aviez fait une jolie version html du site en flash de votre client ? C’est mort.
  3. Linkbuilding : pour la xième fois, oubliez, vos liens doivent être 100% naturels et spontanés.
  4. Liens via des communiqués de presse : gros fumage de moquette, leur information est sujette à des tonnes d’interprétations possibles.
  5. Achat de liens : rien de nouveau, c’est toujours mal (vont-ils pénaliser les sites acheteurs ? Pour l’instant ils ne pénalisaient que les vendeurs).
  6. Mots clés dans le domaine : pénalité potentielle, fort signal de spam.
  7. Trop de publicité sur votre site : ouch, vous êtes probablement un spammeur.

Que retenir de Panda, quels signaux, quelles réelles informations ?

Premièrement, il y a une chose qu’il faut bien comprendre, Google n’aime pas les référenceurs. Depuis des années, GG serre de plus en plus la vis et complique de plus en plus notre travail.

En théorie, tout ça dans le but de contrer le spam de son bel index par les méchants  référenceurs Black Hat. En pratique, soyons clairs, ça ne fait chier que les White Hat.

Je n’ai lu quasiment rien sur le sujet, mais je peux vous le dire, depuis 3 ans, notre travail s’est considérablement compliqué. C’est presque intangible au niveau des procédures, mais c’est visible au niveau des résultats : il faut de plus en plus de travail de netlinking pour obtenir et fixer des positions correctes dès que l’on est dans du concurrentiel.

Et, ça a un impact direct sur le ROI de nos clients : plus de travail = plus de coûts = ROI plus faible.

Ce que je vois dans PANDA, c’est plus une volonté de serrer encore un peu plus la vis de la part de Google, de rendre notre travail encore plus complexe, plus long, plus coûteux que de vraiment lutter contre le « spam ».

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais depuis un an, on parle de plus en plus de techniques de référencement Black Hat (ou techniques de référencement avancées… n’est-ce pas Paul ?) et si vous avez l’impression qu’on en parle beaucoup, c’est tout simplement parce que devant les difficultés croissantes, de plus en plus de référenceurs White Hat s’y intéressent et s’y mettent.

Et ils s’y mettent dans l’espoir d’automatiser ou « industrialiser » certains process pour réduire les coûts et donc rester compétitifs.

Mais compétitifs par rapport à quoi ? A la concurrence qui est confrontée aux mêmes problèmes ?

Non, compétitifs face au « référencement payant » : Adwords.

Rappelez-vous : Google est une entreprise commerciale, et les référenceurs sont les concurrents directs d’Adwords.

Alors, vous allez lire à droite et à gauche, le métier de référenceur à l’ancienne est mort, il faut évoluer, travailler l’image de l’entreprise, sa présence en ligne, utiliser les réseaux sociaux…

C’est vrai, pour de gros clients, parce que, soyons clairs, créer une présence en ligne, une identité, une marque, ça demande beaucoup de temps et d’investissements, c’est quelque chose de très coûteux, c’est une prestation que peu d’entreprises peuvent réellement se payer.

Je peux vous en parler, je gère toute la présence en ligne d’un de mes clients, et ça représente plusieurs jours de travail par mois, je vous laisse vous faire une idée du coût d’une prestation de ce type. Et franchement, ce n’est pas le plombier du coin qui peut se permettre d’investir dans ce type de prestations, car le ROI est loin d’être assuré et l’investissement énorme, car on vise du moyen et long terme.

Le jour où il sera plus intéressant pour une entreprise, même à long terme, de payer de l’Adwords que d’investir dans un référencement White Hat durable, Google aura gagné une bataille…

… mais perdu la guerre.

Je vous laisse deviner pourquoi.

Spam créatif

Des spams pour vendre du « médicament » en ligne, comme tout le monde j’en reçois assez souvent.

En général un entête de mail « facilitant » l’ouverture (phrase amicale pouvant provenir d’une connaissance, message d’une plateforme connue – boutique en ligne ou réseau social…) suivi d’une tonne de variations de contenus en général en mode texte (lien direct, texte rédigé également sous la forme d’une phrase amicale…)

Ce soir, j’ai reçu un spam particulier, dont l’entête répond bien aux codes du genre (Amazon.com – Your Cancellation (927-92010-192019) ), mais dont le contenu a retenu toute mon attention.

Ce soir, j’ai reçu un spam créatif :

spam-creatif

Très sincèrement, j’ai failli cliquer pour voir la tête des sites derrière. Tout est en html, pas une image, la croix est faite avec un tableau.

Il y a quelque chose dans la composition que je trouve diablement efficace.

lightsentinel.com : encore un spammeur

Amusant comme certaines personnes n’ont toujours pas accepté qu’il pouvait exister une législation précise en matière de communication sur internet et particulièrement au niveau du mailing.

En début d’après midi, JulienA mon développeur me prévient que je ne devrais pas tarder à recevoir un spam d’un service de surveillance de disponibilité de site (surveillance IP).

Bingo, 10 minutes plus tard, je reçois l’email suivant :

Surveillance IP de site Web

Bonjour,

Je me permets de vous contacter par email car je pense que le nouveau service de surveillance IP de site web pourrait vous intéresser quant à votre site http://www.ajcrea.com.

En effet, ce nouveau service permets aux webmasters d’être alertés par les moyens de leur choix en cas de rupture d’accessibilité de leur site, leur évitant une perte de trafic et des soucis de référencement en cas de passage des robots durant une coupure.

En tant qu’entreprise récement créée, je me suis permis de rechercher quelques sites de grosse importance sur le Web afin de proposer à leurs webmasters de tester gratuitement pendant 30 jours, sans aucun engagement, ce service.

Vous pourrez découvrir mon site à l’adresse http://www.lightsentinel.com .

En espérant ne pas vous avoir dérangé par ce mail, veuillez agréer mes salutations distinguées.

Cordialement,

— Le Webmaster LightSentinel

C’est poli, propre un peu personnalisé et ciblé.

Ça essaie même de toucher la corde sensible « je me suis permis de rechercher quelques sites de grosse importance sur le Web« …

Ça pourrait passer, ça pourrait…

Sauf que c’est un spam, et un vrai de vrai, de ceux qui ne respectent pas la legislation en vigueur.

Nous sommes clairement dans de l’opt-out, sauf qu’il n’y a aucun lien pour se désabonner.

Le problème, voyez-vous, c’est que si l’opt-out n’est pas illégal pour du mailing BtoB il l’est pour le BtoC, mais pour ça faut se renseigner avant de faire de la merde.

Et oui, mon développeur a reçu le mail sur sa boîte perso, pour un site non commercial (son blog), nous sommes donc dans le BtoC et de fait encore plus dans l’illégalité.

Fort pour une société qui se lance.

Pour étayer ma recherche, j’ai lancé un appel sur Twitter pour savoir qui d’autres dans les personnes que je connais avait reçu le spam et 8 ont répondu par la positive dans l’heure, un mix de BtoB et de BtoC.

Alors, monsieur le webmaster de lightsentinel.com, la prochaine fois que vous voudrez communiquer positivement pour lancer votre société ou votre produit, évitez de spammer comme un goret en récupérant les mails des bases whois et faites votre boulot proprement, ça vous évitera de faire blacklister votre domaine par les grands ISPs nationaux, parce que c’est ce qui ne va pas tarder à vous arriver, croyez moi sur parole.

Merci aux personnes qui ont pris le temps de répondre à mon pseudo sondage sur Twitter :

real-url.org : l’usine à backlinks

Real-url.org est à l’origine un service permettant de vérifier l’adresse d’un lien passé à la moulinette d’un réducteur d’url.

Potentiellement pratique pour les paranoïaques qui veulent savoir ce qui se cache derrière une url raccourcie pour éviter de cliquer sur un lien « potentiellement » dangereux.

Seulement, il semble que real-url ait trouvé un nouveau fond de commerce : le site semble indexer l’ensemble des messages envoyés sur twitter et qui contiennent un lien.

En fait, ils n’indexent pas vraiment les messages, mais les urls réduites et leur version complète.

Jusqu’ici, rien de choquant me direz-vous.

Sauf que, real-url a trouvé un moyen pour obtenir potentiellement une masse de backlinks absolument sans limite : il ping les sites ciblés par les liens, et dans le cas de blogs (assez fréquent) envoie une demande de trackback (rétrolien).

Chaque trackback qui passe et qui reste devient donc un backlink potentiel vers le service.

Il s’agit d’une pratique assez détestable étant donné que, par exemple pour l’Ajblog, mon flux est intégré à mon twitter et donc à chaque article publié, j’ai une demande de trackback de la part de real-url.

Et pire, si je n’accèpte pas le premier trackback ou le supprime, le service teste la validité de son rétrolien et si il n’est pas passé, le renvoie (jusqu’à deux fois), imaginez ce que ça peut donner si votre lien dans twitter vers votre blog est retwitté de nombreuses fois… (pas pu tester, ce n’est pas le cas ici).

Bref, je ne sais pas si c’est temporaire, si ils testent un nouveau service, mais si ça continue, ce site va vite devenir un parasite comme j’en ai rarement vu.

Rexis Consulting, merci de ne plus me spammer

EDIT : il semble que la société Rexis Consulting ait été victime d’un prestataire peu sérieux en matière d’emailing.

Vous pouvez aller lire l’article complémentaire : Rexis Consulting : Bonne gestion de crise.

La discussion étant, à mon sens, close, je ferme les commentaires.

Premièrement, c’est un avis personnel, votre newsletter est à vomir graphiquement, tout en gras, illisible, un bandeau image laid et un logo redimensionné à la volée. Du travail d’amateur.

Deuxièmement, je ne pense pas m’être jamais inscrit à votre newsletter, et si je dis « je ne pense pas » c’est juste un effet de style, étant donné qu’avant de recevoir votre spam, je n’avais jamais entendu parler de votre société.

Savez-vous que l’opt-out est sensé être illégale en France ? Ah oui, c’est vrai, la CNIL a considéré que les mailings BtoB devaient bénéficier d’un régime plus souple que le BtoC, c’est peut-être pour ça que je reçois de plus en plus d’emails non sollicités.

Le problème, c’est que voyez-vous, on ne parle même pas d’opt-out là, étant donné qu’il ne m’en est donné nulle part la possibilité de me désinscrire à votre newsletter, j’ai bien cherché pourtant, mais non, rien de rien. Et ça, c’est mal, très mal.

Ah oui, une chose m’intrigue dans votre newsletter, les adresses d’envoi, qui semblent se baser sur des bases de données d’hébergeurs, Infomaniak et Ovh pour ne pas les citer. Là, j’aimerais assez savoir comment vous les avez obtenues, parce que si ces hébergeurs revendent leurs bases mails clients, je sens qu’on va bien rigoler (et là, je serais très, mais alors très déçu par Infomaniak si c’était le cas).

Parce que, en plus, votre spam je l’ai reçu en double et ça, c’est plus que ce que je peux supporter.

Alors, monsieur ou madame Baudouin, merci de ne plus me spammer et de retirer mon ou mes adresses email de votre base d’emailing, ou alors je me verrai dans l’obligation de faire une dénonciation à la CNIL et peut-être même quelques Spam reports au niveau des FAIs, et croyez moi, ce n’est pas très rigolo de voir son domaine banni par les fournisseurs d’accès.

En général, c’est assez dramatique pour une société quand elle ne sait pas si ses emails vont être reçus par leur destinataire.

Et puis, si un jour vous vous décidez à vouloir travailler proprement, à faire de l’emailing professionnel, pensez à faire appel à un expert du sujet, par exemple Snipemaill (oui, oui je sais, pub copinage éhontée mais j’ai toujours fait de la pub pour les gens qui travaillent bien).

Lettre ouverte à monsieur Wikio

Pour preuve que je vous aime bien, je vous ai même défendu contre vents et marée quand une de vos initiatives a soulevé un tollé général de la part des webmasters et autres blogueurs, j’avais même proposé une solution ménageant les susceptibilités des uns et des autres.

Mais voyez-vous, monsieur Wikio, quelque chose que chagrine tout de même : l’usage fait en votre sein de nos beaux flux RSS.

Que vous recomposiez les flux reçus pour retirer tout lien du contenu, de façon à éviter un abus de spam je suppose, ça je peux encore le comprendre, quoi que, pour moi les liens sont aussi importants que le contenu lui même, mais bons, passons; que vous fassiez un lien vers la source de publication en utilisant une redirection, soit, ce n’est pas du 302 ou autres joyeusetés, je n’y vois donc pas grand chose à redire, si ce n’est qu’un lien direct serait plus appréciable pour les personnes qui vous fournissent votre fond de commerce : leur contenu.

Mais si il y a bien une chose que j’apprécierai, et je ne pense pas être le seul, c’est que dans les flux thématiques que vous diffusez, vous intégriez un lien (en dur de préférence bien sur) vers l’article d’origine en plus du lien vers la source Wikio, parce-que, franchement entre nous, j’en ai ras la patate des milliers de sites parasites qui reprennent vos flux, avec nos articles sans qu’il n’y ait rien de plus qu’une vague citation de la source d’origine.

Connaissant votre légendaire réactivité, cher Wikio, je m’attends à avoir de vos nouvelles rapidement.

Cordialement, Aymeric Jacquet

J’invite également tous mes collègues lecteurs, blogueurs, webmasters, dont les flux sont intégrés à wikio à reprendre cette lettre sur leur site ou blog, ou à en écrire une semblable.

Spams involontaires suite à tests sur le plugin CommentMail

Sébastien Delorme vient de m’indiquer qu’il recevait de nombreux messages de notification de nouveaux commentaires pour les billets auxquels il s’était abonné.

Il s’agit d’un problème lié à ma nouvelle installation du plugin commentMail et des manipulations nécessaires pour le faire fonctionner au travers de Spamplemousse et Spamclear.

Les personnes ayant eu des abonnements aux commentaires d’anciens billets reçoivent donc des notifications de nouveaux commentaires qui en fait ne sont que des tentatives de Spams.

Spamplemousse et Spamclear les empêchent d’être publiés sur le blog, mais vous êtes quand même notifiés de ces nouveaux commentaires, ce qui entraine le spam de vos boîtes email.

Je viens donc de désinstaller le plugin CommentMail et de supprimer toutes les modifications que j’avais effectué sur les deux antispams, normalement, vous ne devriez plus être inquiétés.

Encore désolé pour ce désagrément.

Comme un bleu…

La semaine dernière, je reçois un email me posant des questions assez diverses sur le service de boutiques Zlio.

Habitué à recevoir des sollicitations par email suite à la lecture d’un de mes articles, et comme je suis quelqu’un de serviable, je réponds à cet email. Erreur.

Il s’agissait en fait d’un piège bien monté pour tester mon intérêt sur ce secteur (boutiques) et me proposer un service « millefoismieuxquezlio » via mailing.

Comme quoi, on a beau se dire « professionnel » du net, on peut quand même se faire avoir comme un bleu.

J’ai quand même un peu honte sur ce coup là.

Les e-mailings de prospection sont inutiles

Et forcément tout ça mieux et moins cher que le voisin.

Pourquoi sont-ils inutiles ? Oh, pour de nombreuses raisons…

1 – Ils passent souvent à la boite à Spam

Les filtres anti-spam des FAIs sont de plus en plus efficaces (parfois trop) et se couplent de plus en plus souvent avec des outils de protection au sein de l’entreprise (serveur de messagerie, logiciel de messagerie évolué…).

Toutes ces protections font que nombre de ces emails partent direct à la poubelle sans même avoir été lus.

2 – Ils sont souvent très mal faits

Quand je dis mal faits, je suis gentil, ils sont souvent même catastrophiques.

La plupart de ces mailings sont réalisés à partir de logiciels de gestion de campagnes email, et vous savez quoi, comme ces logiciels sont coûteux, il m’arrive bien souvent de recevoir des emails envoyés par une version d’évaluation…

Ils sont quasiment tout le temps au format HTML, composés pour la plus grande part d’images, sans prise en compte des règles de base de la construction d’emails html.

Notez au passage que email html contenant des images nous renvoie souvent au point 1.

Et je ne parle même pas du graphisme fleurant bon l’amateurisme et le mauvais goût.

3 – Ils sont totalement impersonnels

Les décideurs ont un égo et un culte de la personnalité exacerbé, ils aiment qu’on leur parle, qu’on les flatte, qu’on les cajole, qu’on leur parle… à eux et à eux seuls.

Pas qu’on leur envoie : PC ULTRA 4524 DE LA MORT QUI TUE A 32 euros HT (le porte tasse USB est offert si vous achetez dans les 30 secondes).

Pour exemple, j’ai dû recevoir plus d’une vingtaine de publicités vantant les mérites de telle ou telle plateforme de gestion de sites en ligne ces derniers mois.

Une seule de ces plateforme a attiré mon attention, et vous savez pourquoi ? Parce que la personne s’occupant de leur promotion/communication m’a appelé, moi, en direct, m’a présenté son produit en quelques mots, m’a envoyé la documentation ensuite par email, et qu’en plus le produit était de qualité.

Une des choses qui me fait le plus rire c’est quand je reçois des pubs pour qu’on me fasse mon site internet… No comment.

4 – Les entreprises aiment bien choisir leurs fournisseurs

Et pour les entreprises, la notion de confiance est importante quand il s’agit d’achats.

Sincèrement, même en tant que particulier, iriez-vous commander un PC, certes au prix attractif, dans un obscur magasin d’informatique à l’autre bout de la France suite à la réception d’un email de pub ? Moi non. Une entreprise encore moins.

5 – Pour finir

L’emailing est pour moi un formidable outil de communication mais un pauvre outil de prospection.

Toute personne travaillant dans une entreprise et qui a un jour oublié de débrancher le fax le soir a une bonne idée de ce que je pense le matin en ouvrant ma boite mail et en réceptionnant des dizaines de publicités aussi diverses qu’inutiles.