Twitter, l’ennemi du Linkbait

Tout le monde vous le dira (et ce n’est pas parce que tout le monde le dit que c’est vrai), Twitter est THE place to be pour buzzer, faire circuler de l’information rapidement, faire parler de vous.

Bien utilisé, il peut même être utile à votre référencement, encore faut-il savoir comment, étant donné que ce sont surtout via les centaines de services externes qui se sont greffés au service que l’on peut obtenir quelques miettes de backlinks.

Alors pourquoi Twitter est-il l’ennemi du linkbait ?

Tout simplement parce que l’outil a changé le comportement de nombreuses personnes en matière de transfert d’information, il les rend feignantes.

Il est tellement plus simple de retwitter un lien en 10 secondes que de prendre 5 minutes pour poster un article sur son blog (pour ceux qui ont encore un blog) pour parler de quelque chose que l’on a aimé et surtout faire un lien vers la source.

Du coup, ces fameux liens naturels si chers à Google ont tendance à disparaitre au profit de retwitts dans lesquels non seulement les liens sont passés à la moulinette des réducteurs d’urls mais de plus sont en nofollow, donc, de facto non réellement pris en compte par notre ami GG.

On génère du trafic rapide mais aussi consistant qu’éphémère puisque votre article ne profitera pas de l’afflux de liens lui permettant d’obtenir sa seconde vie, celle des pages de résultats.

Pour exemple, il y a un an, un « bon » article sur mon blog récupérait en général entre 5 et 10 citations diverses à droite et à gauche. Mes deux derniers articles ayant le mieux « marché » ont certes été fortement retwittés mais n’ont été cités et liés  en dehors de twitter que 2 à 3  fois, faites le calcul.

Les webmasters n’ont plus le nez dans leur blog, ils l’ont dans leur lifestream, qui est hélas, bien souvent, totalement déconnecté du « grand » internet.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : ,