De l’utilité des Digg Like

Actuellement, je récupère des informations sur des retours utilisateurs des digg like, pour un dossier client ou l’usage de ces clones de Digg rentrent dans la stratégie de communication / référencement.

Dans l’ensemble des lectures plus ou moins partisanes, je suis tombé sur un article dont la conclusion est intéressante :

Dans l’idéal, il faudrait poster vos billets sur tous les Digg-like sans distinction d’audience, de classement ou de quoi que ce soit.
Mais soyons honnête : c’est chiant. Les interfaces sont souvent mal pensées, les sites rament, on perd plus de temps qu’autre chose… L’outils Digg-like doit être rentable : il doit ramener des visiteurs sans empiéter sur notre temps. Temps qui est de toute façon bien mieux employé à écrire des articles qu’à nourrir les Digg-like boîteux.
Forgaria : Quelle stratégie adopter vis-à-vis des Digg-like ?

La conclusion de Forgoria rejoint globalement la mienne.

Globalement parce que j’y apposerai quelques informations complémentaires :

  1. Il ne faut pas ignorer l’aspect communautaire des Digg like, tout comme les réseaux sociaux, professionnels ou non, pour avoir un gain réel en terme de visibilité à moyen et long terme il faut s’investir dans la « vie numérique » du site, s’y faire connaitre.
  2. Si vous vous bornez juste à poster vos articles sans réellement faire de suivi, vous avez intérêt de parler des dernières frasques de Britney Spears plutôt que de l’élevage des canards lapons importés en Papouasie inférieure. Si vous avez un blog qui parle de people, de l’actualité, des dernières technologies à la mode, les retours sont, il semble, beaucoup plus conséquents.
  3. Certains permettent les liens dans le contenu des résumés, c’est une chose à ne pas ignorer pour créer du lien profond vers d’autres articles que celui publié.
  4. Certains digg like « thématiques » (tutmarks, blogasty) apportent un trafic ciblé et qualitatif donc de l’abonné potentiel si la qualité des articles et des sujets traités est au rendez-vous.

En conclusion, pour avoir un vrai retour de l’usage des Digg Like, c’est comme tout projet de communication ou de référencement, ça demande du travail et du temps.

Le gain facile et immédiat, ce n’est pas là que vous le trouverez.

En complément à ces informations, vous pouvez aller lire les articles suivants :

  • Homo Sapiens Internetus : Digg-Like francophone : résultats et analyse (partie 1) (article en 4 parties)
  • Bleebot : Scoopeo : 15 mois plus tard…

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , ,