Pourquoi il faut toujours garder le contrôle de ses noms de domaines

Un de mes clients récent, m’a été envoyé par un prestataire de la Région.

Internet n’est pas leur spécialité et leur personnel du secteur ayant décidé de voler de ses propres ailes, ils se sont retrouvés à ne plus pouvoir assurer les dossiers en cours.

Aussi, et c’est tout à leur honneur, pour répondre aux besoins de leurs clients, ils ont décidé de les renvoyer vers des prestataires locaux, en d’autres mots moi (oui, bon, je ne dois pas être le seul, mais on a toujours le droit de rêver).

Démarche commerciale claire, aucun problème pour diffuser l’information en leur possession, pas de rétention de service, bref, on sent vraiment qu’ils ont à coeur de contenter leur clientèle.

Sauf que, vous vous en doutez, il y a une ombre au tableau. Cette entreprise est l’antenne locale d’une entité nationale, et si eux sont réactifs, il n’en va pas de même des services centralisés.

Et là, les problèmes arrivent, parce qu’il y a un service centralisé qui se trouve être LE service clé d’Internet : la gestion des noms de domaines.

Mon client a déposé de nombreux noms de domaines, à l’époque chez 1and1 qui, comme vous le savez peut être, à la fâcheuse habitude d’acheter les noms de domaines par paquets et en son nom propre, il faut faire la demande pour récupérer le nom de domaine déposé à son nom.

Le problème, c’est que la société anciennement prestataire pour internet de mon client, a entamé une procédure de récupération des noms de domaines dans leurs propres services, bilan, ceux-ci sont verrouillés à court terme, m’obligeant à passer par eux pour toute opération.

Et c’est là que ça bloque, réactivité inexistante, opérations douteuses (à ma première demande de redirection temporaire, je me suis retrouvé avec une page hébergée chez eux contentant un refresh pour aller vers l’hébergement actuel) et grande difficulté pour trouver l’interlocuteur au niveau du central, vu que mon contact local est parti en vacances (et c’est , bien sur son droit le plus strict).

Bref, c’est la cata, je perd du temps, mon client perd du temps et surtout, surtout, alors que la première phase du projet devrait déjà être en ligne, il nous manque LA chose essentielle… le nom de domaine.

Ca me rappelle pourquoi je fais TOUJOURS acheter les noms de domaines par mes clients en direct.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , , ,

Be Sociable, Share!

14 Commentaires pour Pourquoi il faut toujours garder le contrôle de ses noms de domaines

  • En voilà une idée qu’elle est bonne! Merci pour l’info…

    Le 6 août 2007 à 22 h 16 min

  • Igor

    Bonjour Aymeric,

    On ne répètera jamais assez qu’il faut toujours dissocier « nom de domaine » et « hébergement », pour soi même ou des clients.

    Sinon ce n’est pas mon métier de commercialiser des sites web, mais il ne me viendrait pas à l’esprit d’acheter un nom de domaine en mon nom propre pour un client.

    Ces pratiques sont-elles courantes chez les professionnels peu scrupuleux ;-) ?

    ps: je confirme pour les pratiques de 1and1 :-(.

    Le 7 août 2007 à 4 h 33 min

  • Arnaud : Quelle Info ? Faire acheter les noms de domaines par les clients ?

    Igor : en fait, ce problème est proche de ce dont j’ai parlé dans le billet : La maîtrise de l’outil informatique comme critère commercial.

    Pour certains clients, commander un hébergement ou un nom de domaine, ça ressemble pas mal à un parcours du combattant quasi insurmontable, donc certains prestataires, soit pour gagner du temps, soit pour faciliter les opérations pour leur client, prennent tout en charge. Les plus scrupuleux créent un compte chez un registrar au nom de leur client, les autres, pour des questions de gestion, utilisent leur propre compte.

    Et si le prestataire cesse d’exister, c’est la cata.

    De mon côté, j’explique à mes clients qu’on ne sait jamais ce qui peut arriver, je ne pense pas faire faillite, mais un accident peut toujours arriver et dans ce cas, je préfère qu’ils aient toutes les clés pour reprendre leur projet.

    Le 7 août 2007 à 9 h 19 min

  • Nilo

    Il y a quelques boites qui gèrent l’hébergement et le nom de domaine de leurs clients ce qui leur permet de facturer ces deux prestations plein pot, puis lorsque le client veut changer de prestataire on lui pond une nouvelle facture avec de soi-disant frais de changement de délégation tout bonnement astronomiques ainsi que des frais de migration de serveur…
    Ahurissant.

    Le 7 août 2007 à 15 h 06 min

  • Nilo : oui il existe encore beaucoup de sociétés qui travaillent « à l’ancienne », reliquat de l’époque ou les prestataires Internet étaient les seuls à connaitre les adresses de registrars ou d’hébergeurs.

    J’ai été invité récemment à discuter partenariat potentiel avec une société de ma région qui a un outil de gestion de contenus qui lui est propre. l’outil était intéressant quoi que très largement concurrencé par des CMS modernes mais quand j’ai vu leurs tarifs, j’ai failli partir en courant. :)

    Le 7 août 2007 à 15 h 51 min

  • Tout à fait d’accord avec Igor. Même si très souvent les formules d’hébergement incluent en plus un nom de domaine, il est vraiment préférable de le réserver chez un autre prestataire.

    Autrement, on s’expose à des difficultés : premièrement, on ne sait pas toujours à quels droits on peut prétendre sur ce nom de domaine (propriété). Et surtout, la migration vers un autre hébergeur peut se révéler catastrophique si l’ancien prestataire faire traîner les choses. Bref, un nom de domaine, ce n’est pas très cher, autant ne pas se priver d’une certaine flexibilité (même dans le cas que tu décris lorsque tu travailles avec un client).

    Le 8 août 2007 à 7 h 55 min

  • Nilo

    Certes Aymeric, mais je me demande encore comment ce genre de boite justifie ses tarifs lorsqu’un client un poil plus curieux que les autres tombent sur les tarifs de nom de domaine et d’hébergement pratiqués sur le net…
    Bonjour la crédibilité.

    Sinon, tout à fait d’accord avec Igor et Stéphane, gestion de l’hébergement et des noms de domaine chez deux prestataires bien distincts pour ma part également.

    Le 8 août 2007 à 9 h 58 min

  • Nilo : tout simplement parce qu’elles englobent ces deux parties dans un produit/service plus large ou il est très souvent difficile de déterminer quelle part est prise par tel ou tel secteur du projet.

    Si c’est intégré dans une enveloppe globale sur laquelle se greffe des services, ça passe comme une lettre à la poste et ça peut même parfois être justifié.

    Un client préfère souvent n’avoir rien à gérer de son côté et que tout soit fait par un seul et unique prestataire, ce qui facilite la comptabilité.

    Le 8 août 2007 à 10 h 26 min

  • Nilo

    Tout à fait Aymeric, à partir du moment où cela fait partie d’une prestation globale le client reste dans le flou.

    Mais pour l’avoir vu encore très récemment, certaines boites facturent de l’hébergement de base plus gestion du nom de domaine à des tarifs étourdissants (un gros chiffre suivi de trois zéros…), et cela n’inclut rien d’autre puisque les mises à jour du site sont facturées en plus.

    Bref, pour ma part j’ai tendance à détailler le coût de chaque prestation sur mes devis, ce qui fait que je ne peux pas tricher sur l’hébergement et le nom de domaine, mes clients peuvent tout à fait vérifier ce que ça leur couterait de le gérer par eux mêmes.

    Le 8 août 2007 à 11 h 08 min

  • David Anseaume

    Pour ma part, j’achète le nom de domaine pour mes clients, et j’indique bien qu’ils sont propriétaires.

    Je me met juste en contact technique.

    C’est beaucoup plus simple pour moi (changement de serveur, de prestataire mail, configuration spécifiques…).

    Bien sûr je facture plus cher le nom de domaine à mes clients, mais j’effectue un minimum de travail dessus (30€ le .com, c’est pas si cher payé que cela vu que je fais toutes les démarches)

    Le 9 août 2007 à 15 h 03 min

  • Nilo

    @David : ça me parait tout à fait normal de facturer un surplus lorsque c’est toi qui gère l’hébergement et/ou le nom de domaine (ce n’était pas forcément clair à la lecture de mon commentaire), après je trouve que certains abusent, mais bon, tant que ça passe…

    Le 9 août 2007 à 17 h 16 min

  • NiKo

    Bonjours tout le monde,
    ce post est tres interessant, excusez moi si ma question est déplacée, mais je me demandais si quelqun pourrais m’expliquer, ou m’indiquer un tuto explicant de manierre claire, les étapes à suivre pour associer un nom de domaine à un hebergemnt enregistré ailleurs ?
    (j’ai une adresse et j’aimerais la faire pointer de manierre transparente pour les utilisateurs vers un site enregistré chez un autre hebergeur sans avoir à la transferrer chez eux)

    merci beaucoup…

    Le 29 août 2007 à 22 h 13 min

  • NiKo : une question n’est jamais déplacée, surtout quand elle est formulée avec autant de politesse.

    En fait, configurer un nom de domaine pour le faire pointer vers un hébergement, ce n’est pas très compliqué, il vous faut :

    • un hébergement autorisant la liaison d’un nom de domaine (en général les hébergements gratuits de FAI du type compte free ne le permettent pas).
    • un nom de domaine sur lequel vous avez tout contrôle.

    Avec votre compte d’hébergement, vous devez avoir une interface d’administration ou de gestion dans laquelle vous trouverez ce que l’on appelle les données DNS (souvent un DNS primaire et secondaire).

    Il vous suffit de les noter, puis d’aller dans votre compte de gestion de votre nom de domaine, de chercher la partie relative à la configuration des DNS et de rentrer ce que l’on vous a donné comme paramètres dans votre compte d’admin d’hébergement.

    Normalement 24 heures après tout devrait fonctionner.

    Attention, il est possible que certains hébergeurs aient des configurations plus compliquées, dans ce cas, cherchez la FAQ ou tout ça devrait être expliqué.

    Le 30 août 2007 à 11 h 42 min

  • NiKo

    Merci beaucoup, en fait il me suffisait de chercher un peut…
    j’en profite pour vous remercier de partager votre experiences au travers de ce blog, dont je trouve le contenu tres interessant et instructif .

    Le 30 août 2007 à 15 h 33 min