Pourquoi il faut toujours garder le contrôle de ses noms de domaines

Un de mes clients récent, m’a été envoyé par un prestataire de la Région.

Internet n’est pas leur spécialité et leur personnel du secteur ayant décidé de voler de ses propres ailes, ils se sont retrouvés à ne plus pouvoir assurer les dossiers en cours.

Aussi, et c’est tout à leur honneur, pour répondre aux besoins de leurs clients, ils ont décidé de les renvoyer vers des prestataires locaux, en d’autres mots moi (oui, bon, je ne dois pas être le seul, mais on a toujours le droit de rêver).

Démarche commerciale claire, aucun problème pour diffuser l’information en leur possession, pas de rétention de service, bref, on sent vraiment qu’ils ont à coeur de contenter leur clientèle.

Sauf que, vous vous en doutez, il y a une ombre au tableau. Cette entreprise est l’antenne locale d’une entité nationale, et si eux sont réactifs, il n’en va pas de même des services centralisés.

Et là, les problèmes arrivent, parce qu’il y a un service centralisé qui se trouve être LE service clé d’Internet : la gestion des noms de domaines.

Mon client a déposé de nombreux noms de domaines, à l’époque chez 1and1 qui, comme vous le savez peut être, à la fâcheuse habitude d’acheter les noms de domaines par paquets et en son nom propre, il faut faire la demande pour récupérer le nom de domaine déposé à son nom.

Le problème, c’est que la société anciennement prestataire pour internet de mon client, a entamé une procédure de récupération des noms de domaines dans leurs propres services, bilan, ceux-ci sont verrouillés à court terme, m’obligeant à passer par eux pour toute opération.

Et c’est là que ça bloque, réactivité inexistante, opérations douteuses (à ma première demande de redirection temporaire, je me suis retrouvé avec une page hébergée chez eux contentant un refresh pour aller vers l’hébergement actuel) et grande difficulté pour trouver l’interlocuteur au niveau du central, vu que mon contact local est parti en vacances (et c’est , bien sur son droit le plus strict).

Bref, c’est la cata, je perd du temps, mon client perd du temps et surtout, surtout, alors que la première phase du projet devrait déjà être en ligne, il nous manque LA chose essentielle… le nom de domaine.

Ca me rappelle pourquoi je fais TOUJOURS acheter les noms de domaines par mes clients en direct.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , , ,