Marre des créations "professionnelles" par des amateurs

Un peu de blues, un peu énervé, un peu plein le dos.

Plein le dos des parasites qui vendent de la création de sites dès qu’ils savent aligner deux lignes de code.

Je reviens du forum Alsacréations (qui n’est pas ici mis en cause) et particulièrement d’une escapade dans le salon « Ergonomie et esthétique générale, demandes d’avis et de critiques ».

On y trouve de tout, du bon et du moins bon, et heureusement la plupart du temps des amateurs qui viennent en quête d’apprentissage.

Et il y a les autres, les pseudo créateurs, qui viennent montrer un site « professionnel », un truc vendu on ne sait trop comment, mais vendu, merci pour le pigeon client…

Je ne place pas dans le lot ceux qui sont dans un emploi, qui ne sont pas designers et à qui on demande de la créa, ce n’est pas leur métier, mais je connais bien le monde de l’entreprise et je sais qu’ils n’ont pas le choix.

Je parle des autres, ceux qui se disent « indépendants », « freelances », « Webdesigners », parce qu’ils savent aligner deux lignes de code (oui je sais, je me répète) et qui écument tous les tutoriels pour faire des effets « comme les pros », ceux dont on essaie de se débarrasser parce qu’ils ont rendu notre profession aussi douteuse dans l’esprit des gens que les garagistes à leur époque, ceux qui ne savent pas ce que communication veut dire.

Des fois, par conscience professionnelle, j’ai même envie de contacter leurs clients pour leur dire : vous savez, pour presque rien, vous pouvez avoir un site professionnel avec plein de fonctionnalités sur une plateforme, certes les designs ne sont pas personnalisés, mais ce sera toujours mieux que ce que l’on vous a vendu.

Parce que, il ne faut pas se leurrer, même 100 euros dépensés dans un site qui ne servira à rien, ça reste cher pour de la bouse.

C’est pas parce que je sais aligner deux parpaings et faire du ciment ou du béton que je vais aller prospecter comme maçon, alors encore une fois faites-nous plaisir, disparaissez, loin de préférence.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , , , , ,