Rebondir

Je sais, le dernier article date du 24 Septembre dernier, presque 4 mois, mais il s’est passé plein de choses en 4 mois, trop de choses.

La dernière fois que j’ai publié sur le blog, j’avais plein de projets en tête, une entreprise à relancer, j’étais motivé et remonté à bloc !

Et ce qui devait arriver, arriva, et bien pire que ce à quoi nous nous étions préparés.

Dans mon article Reprendre à zéro, j’avais expliqué qu’une personne qui m’était proche était atteinte du cancer, il s’agissait de ma soeur. Ce que je ne vous ai pas dit, c’est qu’une deuxième personne qui m’était proche était également atteinte du cancer : mon père.

Courant Septembre, ma sœur est hospitalisée pour une infection pulmonaire, pour une personne dans sont état, c’était considéré comme très grave et de fait, on nous fait venir rapidement à l’hôpital pour faire nos adieux car les médecins considèrent qu’elle a peu de chances de passer la nuit.

Cette situation arrivera deux fois en l’espace d’une semaine, deux fois où toute la famille est appelée à venir faire ses adieux, sincèrement, je ne souhaite ça à personne.

Contre tous pronostics ma sœur s’en sortira et sortira de l’hôpital après une vingtaine de jours, fatiguée, mais vivante.

Quelques jours plus tard, des connaissances de mon père inquiets de ne pas l’avoir vu depuis plusieurs jours nous contactent, il ne répond ni au téléphone ni aux personnes qui frappent à sa porte. Après plusieurs jours à batailler avec lui et les services médicaux, nous finissons par lui faire accepter d’être hospitaliser.

Il ne quittera jamais l’hôpital où il s’éteindra dans la nuit du 31 Octobre au premier novembre. Nous avons compris par la suite qu’il avait tout simplement décidé de mourir et avait donc arrêté de se battre contre le cancer.

Ma sœur fut, sans surprise, de nouveau hospitalisée quelques jours plus tard et mourra le matin du 16 Novembre, la maladie avait fini par gagner.

Je vous laisse imaginer, tout simplement car c’est très difficile à exprimer, l’état d’esprit dans lequel je me trouve ces derniers mois, car en plus du chagrin se sont ajoutés de gros problèmes administratifs liés à la situation de mon père et quand je dis gros, le mot est faible.

Je n’ai tout simplement quasiment pas pu travailler de mi-septembre jusqu’à fin décembre alors qu’en général je fais 50% de mon chiffre d’affaire annuel pendant cette période, autant vous dire que si en août la situation n’était pas brillante, elle est maintenant totalement catastrophique.

Je ne vous explique même pas ma réaction quand j’ai reçu en décembre le courrier me prévenant d’un contrôle URSSAF pour début janvier… J’ai cru à une mauvaise blague.

Mais bon, même si les nuits sont encore difficiles, il faut rebondir, aller de l’avant comme on dit, de toutes façons 2013 pourra être difficilement pire que 2012.

Ah oui, dernier point, si par malheur vous connaissez une personne dans votre entourage qui vit des moments difficiles, évitez de lui dire « courage », il aura envie de vous égorger avec une petite cuillère.

Au passage, je remercie tous ceux qui nous ont soutenus pendant cette période, que ce soit en actes ou en parole, merci encore du fond du cœur.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Be Sociable, Share!

Articles similaires

    None Found

17 Commentaires pour Rebondir

  • Julien

    Deux membres de ta famille en si peu de temps je n’ose même pas imaginer comme cela doit être dur à surmonter :( J’espère que tu arriveras à rebondir et sortir plus fort de cette épreuve. Courage…

    Le 18 janvier 2013 à 16 h 13 min

  • Alban

    Houla rude. Je suis en plein deuil en ce moment aussi, mon meilleur pote à décidé de nous quitter. Je n’ai pas perdu de famille, j’imagine bien que la douleur n’en est que plus forte d’autant plus quand deux êtres chers vous quittent coup sur coup.
    Je vous souhaite de réussir à passer ce cap douleureux au plus vite et que vous arriverez à redresser la barre de votre entreprise familiale.
    Je vous embrasse bien fort, un ami qui vous aime.

    Le 21 janvier 2013 à 10 h 20 min

  • Elise

    Alban, je t’embrasse. Tu es trop gentil… ;)

    Le 21 janvier 2013 à 17 h 36 min

  • Bonjour Aymeric Jacquet. Toutes mes condoléances, j’imagine vraiment ce que tu endures dans un moment pareil. Surtout que les problèmes de l’URSSAF viennent s’ajouter à ton malheur. Je te souhaite de reprendre du poil de la bête. Ne reste pas dans ton coin si tu te sens mal, essaie de voir du monde. Cela fait du bien.
    En toute amitié.

    Vincent.

    Le 21 janvier 2013 à 20 h 26 min

  • 2012 n’a pas été une bonne année. Je me rends compte que pour toi, elle a été bien plus terrible, ça relativise.

    Alors je ne peux que te souhaiter de bien rebondir, et que de bones choses t’arrivent pour te redonner de l’énergie.

    Le 22 janvier 2013 à 21 h 39 min

  • Dur de lire cela Aymeric…

    Je suis certain que tu trouveras la motivation pour rebondir en 2013 après ces moments très difficiles.

    Le 23 janvier 2013 à 13 h 45 min

  • Devant de tels évènements, il est souvent difficile de trouver les mots et le « courage » est souvent le seul mot qui sort, je le sais aussi bien que toi.
    J’espère à bientôt et en attendant, je vous souhaite une bonne année 2013 à toute la famille.

    Le 23 janvier 2013 à 13 h 54 min

  • Dur moment… Je connais, ma soeur a aussi le « crabe ». N’hésite pas à t’entourer même virtuellement, à « vider ton sac » comme sur ce post.
    En espérant de tout coeur que l’année 2013 soit meilleure pour toi !

    Le 23 janvier 2013 à 13 h 55 min

  • Bonjour Aymeric,

    on ne se connaît pas mais ça fait un petit moment que je te suis sur ton blog. Voilà simplement un petit message de soutien pour te montrer que tu n’es pas tout seul !! Tu as manifestement une bonne partie de la communauté SEO derrière toi, cela ne changera certainement rien de concret à la situation mais j’espère que cela t’apportera malgré tout un peu de baume au coeur …

    Le 23 janvier 2013 à 14 h 00 min

  • Vincent

    Assez d’accord avec Aurélien, le mot « courage » est souvent le mot-réflexe dans ce genre de situation, ainsi que le mot « désolé ».
    Je vois que tu as quand même une vision positive de l’avenir alors bas toi et profite. Ce sont hélas des choses qui nous arrivent à tous, que certains ont connus et d’autres n’ont pas envie de connaitre.
    Tu reste quand même là et ton talent te permettra de sortir de cette mauvaise situation. Tu tires les ficelles en 2013 et tu n’es plus passif, alors je ne te dis pas courage pour le passé mais courage pour ce que tu entreprend pour l’avenir et je te souhaite beaucoup de réussite qui, je suis sur, sera au rendez-vous.
    Au plaisir de te revoir.

    Le 23 janvier 2013 à 14 h 31 min

  • Quand je me suis dit que 2012 pour moi avait été un peu catastrophique (perte de gros client envrion 40% de mon CA), ma copine qui s’est fait licencié, dur dur de se motiver.
    Et bien je vois que d’autre sont encore plus mal loti que moi. Ca me fait réflechir et relativiser.
    Je suis de tout coeur avec toi Aymeric et je te souhaite tout ce qu’il y a de meilleur pour 2013.

    Le 23 janvier 2013 à 14 h 55 min

  • Mouarf, il faut que tu résiste, quand ça ne va pas je me réfugie dans le travail, essaie d’en faire de même…

    Le 23 janvier 2013 à 15 h 28 min

  • Les mots sont souvent trop legers face à ce que l’on peut ressentir dans ces moments.

    J’espère que tu as des personnes qui te donnent du temps et sont prêtes à t’écouter.

    Si ce n’est pas le cas, il y a certaines personnes dont c’est le métier, une piste à ne pas négliger…

    Courage ! Et j’espère que ton avenir proche te démontrera que la vie c’est injuste et merveilleux à la fois.

    Le 23 janvier 2013 à 15 h 49 min

  • Aymeric, quelle fin d’année si triste… Je vous envoie toutes mes pensées chaleureuses et mon soutien en cette période si difficile pour vous et vos proches. Prenez le temps qu’il faut.
    En espérant pouvoir à nouveau lire vos bons conseils et vos humeurs sur votre blog très bientôt.

    Le 24 janvier 2013 à 14 h 50 min

  • Bonjour Aymeric et bon courage pour ces moments difficiles! Merci de partager cela avec nous!

    Le 24 janvier 2013 à 21 h 30 min

  • Je suis impréssionné par votre force, il y a 3 ans j’ai perdu un être cher, et j’ai mis plus de 2 ans à sortir la tête de l’eau.
    Au niveau business et malheureusement pour nous le penguin est passé en 2012 et notre chiffre d’affaire s’est éffondré, pour une petite entreprise c’est catastrophique car les charges courrent toujours et ont une fois de plus augmentées considérablements.
    J’ai mis ma maison en vente et je compte déménager à l’étranger habiter chez ma belle famille quelques temps question de me refaire une santé financière. J’espère que je ne vais pas trop tarder à la vendre, mais la situation immobilière à la campagne n’est hélas pas celle de Paris…

    Le 30 janvier 2013 à 22 h 01 min

  • Merci pour vos messages, ça fait toujours plaisir.

    Oui, il va falloir du temps, surtout que pour pouvoir travailler correctement, il faut pouvoir travailler sereinement, ce qui n’est pas encore le cas. L’esprit commence souvent à vagabonder et se lance des une suite de et si… et si…

    Je pense que tout commencera à aller mieux quand toutes les questions de successions seront gérées, car tant que ce n’est pas réglé, on reste dans le processus post décès.

    Bref, il faut juste aller de l’avant, ne pas oublier, mais avancer.

    Le 7 février 2013 à 11 h 26 min