Etaler sa vie, diffuser son identité

C’est, finalement si facile :

Bon anniversaire, Marc. Le 5 décembre 2008, tu fêteras tes vingt-neuf ans. Tu permets qu’on se tutoie, Marc ? Tu ne me connais pas, c’est vrai. Mais moi, je te connais très bien. C’est sur toi qu’est tombée la (mal)chance d’être le premier portrait Google du Tigre. Une rubrique toute simple : on prend un anonyme et on raconte sa vie grâce à toutes les traces qu’il a laissées, volontairement ou non sur Internet. Comment ça, un message se cache derrière l’idée de cette rubrique ? Évidemment : l’idée qu’on ne fait pas vraiment attention aux informations privées disponibles sur Internet, et que, une fois synthétisées, elles prennent soudain un relief inquiétant. Mais sache que j’ai plongé dans ta vie sans arrière-pensée : j’adore rencontrer des inconnus. Je préfère te prévenir : ce sera violemment impudique, à l’opposé de tout ce qu’on défend dans Le Tigre. Mais c’est pour la bonne cause ; et puis, après tout, c’est de ta faute : tu n’avais qu’à faire attention.
Raphaël Meltz pour le Journal Le Tigre : Marc L***

Publication internet d’un article initialement paru dans le Journal papier Le Tigre.

Lisez le intégralement pour vous rendre compte des possibilités de recoupement d’informations possibles à partir de ce que vous diffusez sur internet.

Pour moi, cet article synthétise exactement ce que je pense de tout ça, le problème, ce n’est pas d’étaler sa vie, ça c’est notre choix. Le problème, ce sont les effets de bord, nous étalons également la vie de nos proches, de nos relations, de nos amis, de notre famille.

Je peux, globalement, contrôler les informations que je diffuse par moi même et sur moi même, par contre je n’ai presque aucun contrôle sur ce que diffusent les autres et c’est bien là le problème…

Via Adverbe.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : ,