Dis papa, c’est quoi un MFA ?

Je suis toujours étonné quand au détour d’une conversation avec un utilisateur averti du web, je me rends compte que finalement peu d’entre eux savent ce qu’est un MFA.

Un MFA, c’est simple, tout est dans le nom : Made For Adsense.

Un site créé uniquement dans le but d’y mettre des publicités Google Adsense et de générer du revenu.

Simple dans l’énoncé, plus compliqué dans la pratique, quoi que.

Vous avez tous forcément à un moment ou à un autre été confrontés à un MFA, au détours d’une requête ou une autre, ils pullulent sur la toile sur toutes les thématiques possibles et imaginables, même si certains secteurs sont plus ciblés que d’autres.

Comment reconnaitre un MFA ?

C’est simple, en général il s’agit d’un site traitant d’une thématique unique, de quelques pages, avec un design souvent assez simple mais efficace.

Mais surtout, surtout, il est bourré de publicités Adsense, enfin, bourré est un bien grand mot, disons plutôt que les publicités Adsense sont bien présentes et surtout bien positionnées.

Mais pourquoi ce terme Made For Adsense ?

Tout simplement parce que Google Adsense est la régie publicitaire la plus simple d’accès, pas de conditions requises pour créer un compte adsense, hormis le contenu adulte qui n’est pas autorisé (encore une fois en théorie).

Et ça fonctionne un MFA.

C’est simple, un petit hébergement (gratuit de préférence), un nom de domaine si possible en rapport avec le sujet traité avec le MFA, un peu de contenu thématique soit créé sur mesure, soit tout simplement repompé et passé à la moulinette pour ne pas être reconnaissable trop facilement (évitons le duplicate content), des publicités Adsense bien sur, un peu de référencement et de poudre de perlimpinpin.

Un MFA bien réalisé, correctement référencé rapporte, plus ou moins, mais rapporte toujours.

Pas forcément au nombre de visiteurs, un MFA n’a pas besoin de milliers de visiteurs pour rapporter, il suffit que vos visiteurs cliquent sur les publicités.

Ces clics sur les publicités Adsense rapporteront en fonction de différents critères (trop longs à expliquer), secteur ciblé, rapport clics/visites, etc…

Même un MFA à faible trafic peut rapporter plusieurs euros par jour si il est bien optimisé et dans un secteur ou la publicité est à forte valeur.

Pour faire cliquer le visiteur, l’ensemble du site est pensé dans cette optique, je ne vais pas vous donner de trucs ou astuces, je ne suis pas là pour faire l’apologie du MFA.

Le but, est tout simplement que le MFA rapporte plus qu’il ne coûte. Un MFA seul rapporte peu (en général), c’est la multiplicité de ces MFAs qui rapporte, un peu comme le SPAM, il s’agit juste d’un rapport coût rentabilité, et c’est une des raisons qui fait que les MFAs pullulent.

Pour en finir avec les MFAs

Pour moi, les MFAs sont une plaie, et je le dis bien que je connaisse pas mal de personnes qui en vivent, ils pourrissent les SERPs et finissent par décrédibiliser les résultats renvoyés par les moteurs de recherche.

Un peu comme ces milliers de blogs qui publient avec comme seule finalité de vivre de la pub.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , ,

Be Sociable, Share!

14 Commentaires pour Dis papa, c’est quoi un MFA ?

  • Elle est où la frontière entre MFA et site normal? Qui juge de ce qu’est un MFA d’un site? Le business model basé sur la pub n’est pour moi pas plus absurde que travailler (et se faire ch###) pour des clients.

    Le business model par la pub permet la liberté. Et on a tendance a parfois juger un MFA trop vite (par exemple les commentaires que tu m’as modéré hier sur une de mes passions, les meubles asiatiques…).

    On peut conjuguer information et rentabilisation de cette information mise à disposition quand on a peu de temps ou pas l’envie de construire une communauté solide autour d’un sujet bateau mais qui nous tient à coeur malgré tout je pense.

    D’un côté certains MFA profitent honteusement, d’un autre, on pourrait juger MFA tout site qui a une bannière Adsense qui donne envie de cliquer mais alors que l’on m’explique à quoi sert de placer de la pub sur son site si on ne veut pas qu’elle soit cliquée.
    Mettre de la pub par philanthropie comme un « plus » pour le visiteur, je n’y crois pas trop.

    Bref, ton combat est certainement légitime, mais encore une fois… qui définit ce qu’est un MFA ?

    Le 4 décembre 2008 à 12 h 10 min

  • Hello,

    Je suis de plus en plus surpris de tomber sur des MFA qui contiennent d’excellentes informations et répondent à mes questions.

    Bref, un peu le MFA 2.0 vite fait, rentable et qui répond aux besoins de l’internaute.

    Lorsque l’on regarde beaucoup de blogs, beaucoup ne sont réalisés que pour générer des clics adsense, généralement en surfant sur l’actualité et en exploitant le critère QDF (query deserves freshness) de Google. Ce qui leur permet de se positionner sans problème et très rapidement.

    Adsense a radicalement changé le face du web, c’est un fait indéniable.

    Mais après tout, un mfa est un site fait pour gagner de l’argent comme de très nombreux sites. Est ce que les nombreux blogs poubelles sans contenu ne sont pas encore pire ?

    A la finale, avec ta définition, un nombre immense de sites sont des MFA. Voici la mienne :

    Un site dans le contenu est généré automatiquement, semi-automatiquement ou tout simplement pompé, qui utilise Adsense et dont l’intégration des publicités est agressive.

    Le 4 décembre 2008 à 12 h 17 min

  • Julien : je ne t’ai pas modéré tes commentaires, juste changé le pseudo, comme précisé dans le disclaimer, je ne veux pas de pseudos « SEO » sur ce blogue, tout simplement parce que répondre à « Meuble Asiatiques » au lien de Julien, oui, ça me fait chier.

    Ce n’est pas un combat, loin de là, et tes arguments sont tout à fait pertinents, c’est bien pourquoi je finis mon article avec une petite pique sur les blogs « MFA ».

    Pour la définition du MFA, je crois que nous serons d’accord pour dire qu’il y a quand même un fort taux de pollution, mais je t’accorde que parfois, j’y trouve de l’information utile.

    Le gros problème des MFAs, tout comme les « speudos blogs MFAs », c’est leur prolifération dans certains secteurs rentables ou il devient de fait, pour l’utilisateur Lambda, extrêmement difficile de trouver une information utile rapidement.

    Le 4 décembre 2008 à 12 h 18 min

  • Damned, le temps que je rédige ma réponse, Aurélien est entré dans la danse.

    Je redonne la dernière phrase de l’article :

    « Un peu comme ces milliers de blogs qui publient avec comme seule finalité de vivre de la pub. »

    Je crois que nous parlons bien de la même chose (et je dis ça, mais j’ai de la pub sur mon blog hein).

    Le 4 décembre 2008 à 12 h 23 min

  • Oui on est tous d’accord Aymeric, sans rancunes j’espère pour l’ancre d’hier ;)

    Le 4 décembre 2008 à 14 h 09 min

  • Julien : non pas de rancune, ton commentaire était dans le sens de la discussion donc dans ce cas là, je pondère, je ne supprime pas.

    Si tu veux je rechange les pseudos en Julien.

    Le 4 décembre 2008 à 14 h 19 min

  • Bien le rappel !

    Pour moi un MFA n’est pas un site avec du contenu sur mesure mais bel un bien un site avec du contenu auto généré ! Il existe d’ailleurs pas mal de solutions logicielles pour créer du contenu automatiquement via des mots clés en piochant dans diverses sources et en passant le tout en moulinette ! Un pur MFA se reconnait en général parce qu’il est difficile de comprendre le contenu des textes du à la moulinette qui remplace des termes par d’autres et déplace des portions de paragraphe.

    PS: et là je suis certains qu’avec ton article tu as donné envie à certaines personnes de s’y mettre ^^ Mais je rappel à ces personnes que si jamais google vous tombe dessus, vous risquez de gros ennuis !

    PS2: Oukilè le bouton pour s’abonner à la discussion ? :D

    Le 4 décembre 2008 à 16 h 21 min

  • Julien (k-ny) : Grrrrrr. Vas-y, fais comme Francis sur Skype tant que tu y es.

    Non, il n’y a pas de bouton d’abonnement comme sur WordPress ou Dotclear2, tout simplement par ce que le seul plugin qui fait ça sous dotclear n’a pas suivi les évolutions du moteur, et donc ne fonctionne pas.

    Autrement : http://www.ajblog.fr/rss.php?type=co ça marche aussi.

    Le 4 décembre 2008 à 16 h 57 min

  • (vive DC 1.2.x ^_^)

    Pour ma part, je ne m’en cache pas, mon blog présente un (petite) partie de mes revenus récurrents. Toutefois, je n’écris pas pour gagner du fric, mais pour mes lecteurs et surtout parce que le sujet me passionne et que… je n’arrive pas à m’arrêter !

    Je ne sais pas combien d’heures j’ai pu passer depuis deux ans et demi à rédiger des articles, pour certains très techniques sur ma passion, mais le fait est que « visiblement » ça intéresse du monde (moyenne de 1600 visiteurs/jour sur 2008, avec en novembre de 1900 à 2300 visiteurs/jour… JAMAIS je n’aurais espéré ne serait-ce qu’un quart de ça il y a deux ans !!!)

    La pub est donc non invasive, elle est juste là pour « compenser » le temps passé à ne pas gagner ma vie si j’ose dire ;-) (ça c’est ma femme qui le dit…)

    Ce n’est pas une raison de vivre, je suis très très loin des revenus de certains blogueurs médiatiques, mais c’est un supplément non négligeable qui me paye largement l’hébergement de l’ensemble de mes sites ;-)

    Le 4 décembre 2008 à 18 h 14 min

  • Effectivement on en vois partout sur la toile, et c’est assez agaçant ! Je ne connaissait pas l’expression « Made For Adsense », je me coucherai moins bête ce soir :)

    Après je ne vois pas trop comment lutter efficacement contre cette pratique :/

    Le 5 décembre 2008 à 0 h 20 min

  • (tiens et juste comme ça sans aucun rapport avec la choucroute, ya la boite « dernier commentaire » dans la colonne qui déborde dans certains cas, je t’ai fais une capture : http://www.cooldev.net/docs/Capture-4.png)

    Le 5 décembre 2008 à 0 h 32 min

  • Tiens, je pensais justement à me faire un petit MFA de derrière les fagots. Merci pour la piqûre de rappel ;))

    Le 5 décembre 2008 à 7 h 33 min

  • Gwaradenn

    Le MFA existe car Google l’accepte et il a bien raison.

    Les internautes qui vont cliquer sur une de nos bannières est un visiteurs qui sait ce qu’il veut. Le MFA est ultra thématique, tout comme la publicité cliquée, bref, c’est le site ultime.

    Le 26 décembre 2008 à 10 h 10 min

  • Gwaradenn : héhé, j’étais étonné de ne pas avoir plus de réactions de Sphériens, hormis Julien et Aurélien.

    Bon, d’accord, ma description est très manichéenne, mais quand même, il y a encore beaucoup de MFAs qui sont totalement dénués d’intérêt.

    Je ne dis pas que ça va évoluer avec le temps, les techniques s’affiner et les produits devenir plus pertinent, mais on n’y est pas encore vraiment à l’heure actuelle.

    Le 26 décembre 2008 à 11 h 24 min