Pourquoi parler de référencement ?

C’est une question que m’a posé un de mes lecteurs étonné que je parle de plus en plus de sujets liés au référencement.

Ca m’a fait penser à une discussion sur Skype avec une personne qui se reconnaitra, ou en gros, sur le ton de l’humour, il me « reprochait » de passer du côté obscur de la force.

Ce n’est pas si simple, loin de là.

Vous le savez peut-être, mais je me présente de plus en plus souvent comme chef de projet web / Webdesigner et j’ai une vision de ce métier (principalement pour le terme Webdesigner) assez précise, qui n’est pas forcément celle de tout le monde.

Mon, notre, métier évolue, et nos compétences avec, surtout si comme moi vous travaillez principalement en solo.

Nous devons être capables de répondre à tous types de demandes, tous types de dossiers et si un point particulier est en dehors de nos compétences, être quand même capable de l’analyser et d’y apporter une réponse, voir si nécessaire, faire appel à un prestataire complémentaire.

Depuis un an, se créé un glissement progressif des demandes de création de sites, vers des « packages » complets, incluant non seulement la création du site en lui même dans sa partie technique et graphique mais aussi toutes les dimensions de marketing (ouch j’ai dis le mot) et de référencement : nous glissons tout doucement d’une logique de communication simple vers une logique de prospection.

De plus en plus de décideurs, même dans les PME et TPE, comprennent les enjeux et les potentialités d’internet et leurs demandes évoluent en fonction de cette compréhension.

Pour exemple, moins de 24 heures après l’annonce de la possibilité de créer des extensions de noms de domaines « génériques » un de mes clients m’a contacté pour savoir si il serait intéressant pour lui de prévoir la création d’extensions tournant autour de son activité. Si je ne pratiquais pas de veille sur ces sujets, je n’aurai pas été capable de calmer ses ardeurs en lui expliquant qu’il y aurait des conditions particulièrement lourdes à la création de ces extensions.

C’est aussi ce que ce client attend de moi, du conseil et de l’expertise.

Pourtant, on est assez loin de la simple réalisation d’un site internet.

Beaucoup de professionnels se « vantent » de ne pas faire de sites « plaquette », vous savez, ce terme désuet que les « professionnels » sortent dans des discussions avec un petit sourire en coin.

Ah ahh moi des sites plaquette je n’en fait plus, je ne fais que super site dynamique avec des milliards de fonctionnalités…

Si le site n’est pas, ou peu, trouvable via les moteurs de recherche, quelques soient ses fonctionnalités, il reste un site plaquette car il ne sera majoritairement visité que par les clients de la société, les personnes recherchant explicitement cette société ou les personnes à qui on aura donné l’adresse du site.

Au final, nous avons une plaquette « interactive », dont certaines fonctionnalités vont remplacer certaines opérations autrefois effectuées par téléphone ou en rendez-vous physique, mais pour la prospection, rien, nada, le zéro absolu.

Quand on passe de la communication à la prospection, il n’y a pas de secret, on doit passer par le référencement, sous toutes ses formes.

Depuis un an maintenant, je m’intéresse de loin aux différentes facettes du référencement, je lis des blogs, des forums, je participe un peu également depuis que je « comprends » mieux et comme toujours, j’utilise mon blog comme laboratoire et je partage mes découvertes avec mes lecteurs.

Voilà pourquoi je parle de plus en plus de référencement sur l’AJblog, mon discours professionnel à changé, le contenu du blog avec lui.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : ,

Be Sociable, Share!

3 Commentaires pour Pourquoi parler de référencement ?

  • Et c’est tant mieux ! Le référencement est un facteur de réussite primordial, qui doit rester à l’esprit à tous moments de la conception d’un site, que ce soit pour le designeur ou pour le développeur.

    Wow, je viens de compter combien de fois on trouve le titre du billet dans la page. 9 fois en comptant la balise title (tant qu’il n’y a ni commentaires ni rétroliens) ! C’est une expérience du laboratoire ? ;)

    Le 26 juin 2008 à 12 h 36 min

  • C’est une expérience du laboratoire ? ;)

    Bien sur, j’ai même volontairement abusé. :)

    Le 26 juin 2008 à 12 h 41 min

  • Isabelle Corradini

    Le référencement est une chose ardue, il faut sans cesse actualiser ses connaissances et aller à la « pêche » aux informations. Dur, dur !

    Le 15 juillet 2008 à 13 h 29 min