L’avenir de l’Ajblog

Alors que ce blog a fêté, sans tambours ni trompettes, ses deux années de vie en mars dernier, je crois qu’il est temps pour moi de me poser de sérieuses questions sur son avenir.

En fait, je crois tout simplement que me limiter dans les sujets traités actuellement, et surtout dans des articles assez longs ne me convient plus, je me bride, ce qui, au final, fait que je publie de moins en moins.

Et oui, que voulez-vous, j’ai de moins en moins de temps pour écrire de longs articles, j’en ai au moins une douzaine de commencés, que je ne finirai probablement jamais, pas seulement par manque de temps, plutôt par manque d’envie.

Je pense reconstruire le blog sous une nouvelle logique, quelque chose qui me convienne mieux, peut-être plus personnel.

Un très bon exemple de structure qui me convienne, c’est le blog de Laurent Gloaguen, Embruns : De temps en temps un gros article de fond, des notes de lectures, des réflexions « à chaud »…

Bien sur, l’ensemble restera centré sur le web et l’entreprise car ce sont des sujets qui me passionnent, pas d’inquiétudes.

En fait, ce blog va se séparer définitivement de mon site professionnel, je me sentirai plus libre je pense.

Bon, maintenant, essayons de relancer la machine.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags :

Be Sociable, Share!

7 Commentaires pour L’avenir de l’Ajblog

  • D’ac. Du moment que tu ne changes pas d’adresse sans nous donner un faire-part, tout va bien. (Oui c’est une bonne idée brèves + articles de fond.)

    Le 9 avril 2008 à 11 h 37 min

  • Très bonne chose, le relâchement de bride. Fouette, cochet !

    Le 9 avril 2008 à 12 h 26 min

  • Kozlika : non, pas de changement d’adresses prévu, pas de soucis, je tiens à mes « AJ » sites. ;) Pour le reste, on va tester voir ce que ça donne.

    JulienA : vu que tu es dans le coin, mail moi, j’ai quelque chose pour toi.

    Le 9 avril 2008 à 12 h 29 min

  • Amusant. C’est sans doute une période ou un quelconque alignement de planète qui fait que tu n’es pas le seul à te poser ce genre de questions en ce moment.. Je vois de plus en plus de blogueur repenser à leur façon de poster, d’argumenter ou d’animer une communauté de commentateurs qui s’aggrandit ! C’est une crise de croissance normale je pense.

    Le 9 avril 2008 à 17 h 24 min

  • Florent V.

    Avoir une ligne éditoriale et la tenir (sans arrêter d’écrire pour autant) est sans doute ce qu’il y a de plus difficile dans un blog «sérieux» (ou qui prétend l’être). J’ai commencé Covert Prestige en parlant de droit d’auteur et d’internet, et de culture libre. Mais une fois passé l’épisode DADVSI, la motivation n’y était plus. J’ai élargi un peu le champs, jusqu’à décréter au début de cette année que je publierais ce qu’il me plairait.

    Finalement, ce n’est pas plus mal. Par contre, ce n’est pas un bon moyen pour attirer les lecteurs. Si je voulais vraiment générer des visites et maintenir (ou améliorer) un bon trafic, je pense qu’il faudrait que je crée un site un thème bien précis (de préférence pas trop concurrentiel), et que je m’y consacre régulièrement et sans dévier de ce thème. Je n’en ai pas l’envie pour l’instant. Je le ferai peut-être à l’avenir, pour me faire une expérience.

    En attendant, je continue à publier de temps à autre des petites réflexions personnelles ou des informations sur les sujets qui m’intéressent.

    Bon courage pour cette refonte éditoriale (et aussi graphique, je suppose, si tu souhaites t’éloigner de l’image de l’entreprise). Assouplir une ligne éditoriale est un exercice qui n’est pas aussi facile qu’il parait.

    Le 9 avril 2008 à 23 h 26 min

  • FlorentV : j’ai fait exactement le contraire. Un blog généraliste où je poste ce qui me passe par la tête depuis plus de 2 ans, et je viens d’en ouvrir un autre sur un thème précis qui revenait régulièrement sur le généraliste. Au moins comme ça, je ne pars pas de zéro, je sais que je peux tenir la distance ;)

    Le 10 avril 2008 à 10 h 15 min

  • Florent : je ne pense pas vraiment changer de ligne éditoriale, juste la façon dont je publie, en fait, je n’en sais trop rien, je suis un poil trop occupé en ce moment, je crois que ça viendra en fonction de l’envie.

    Le 10 avril 2008 à 16 h 38 min