Patrons voyous, le CNE est encore trop contraignant pour vous ? Embauchez en… portage salarial

Si vous ne savez pas encore ce qu’est le portage salarial, je vais vous en donner une petite définition « simplifiée » :

Le portage salarial est pensé à l’origine pour pouvoir pratiquer une activité, principalement de freelance, sans avoir à créer sa société. Si vous avez la possibilité d’effectuer une mission pour un client, vous créez un contrat avec une société de portage, qui vous embauche le temps de la mission, s’occupe de toutes les démarches administratives, facture le client, paies les charges et vous verse un salaire correspondant en prenant au passage une commission.

Le portage salarial est souvent perçu comme un bon moyen pour une personne désirant créer son activité, de tester le marché, tout en profitant des avantages d’un poste salarié, cela donne un cadre légal à vos missions.

J’en avais déjà parlé lors d’un des premiers article de ce blog : Portage salarial ou société?

Pour en savoir plus vous pouvez aller sur le site du SNEPS (Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial) : http://www.portagesalarial.org/index.php

Seulement, voila, comme toute bonne idée, il y a des petits malins qui ont trouvé le moyen d’en user et abuser.

Libération nous apprend dans cet article, Employeur fantôme (merci à Mike pour le lien), que certains employeurs peu scrupuleux, embauchent la quasi totalité de leurs employés sous ce statut et de fait, pensent se libérer de leurs obligations et devoirs.

En effet, quand une personne est embauchée en portage salarial, elle n’est pas salariée de votre entreprise mais de la société de portage, vous pouvez donc, dans la situation du marché du travail actuel, non seulement imposer des contrats totalement farfelus (dans le cadre de l’article un salaire uniquement à la commission) mais en plus, au final, vous n’embauchez personne dans les faits…

La mauvaise foi des réponses de l’employeur incriminé dans l’article est absolument à vomir, mais là ou il s’est trompé, et lourdement, c’est sur le lien de subordination sur lequel s’était déjà penché l’UNEDIC dans des cas particuliers d’emplois saisonniers « cachés ».

Je pense sincèrement que si les faits rapportés dans l’article sont exacts, l’affaire devrait être assez simple a gérer pour les prud’hommes.

En tous cas, j’espère que la société de portage va s’en prendre plein la poire, car si mes souvenirs sont bons, il y a une charte de déontologie des sociétés de portage pour justement « encadrer » et éviter ce genre d’abus, mais comme toujours, quand un marché est porteur, on voit de tout et souvent de n’importe quoi s’y positionner.

Tiens, ça me rappelle un peu le marché de la création de sites web…

EDIT : oops, je voulais dire CNE.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , ,

Be Sociable, Share!

3 Commentaires pour Patrons voyous, le CNE est encore trop contraignant pour vous ? Embauchez en… portage salarial

  • Excellent billet. Je suis concernée par le sujet ! Merci pour ces infos et ces mises en garde, que je grave dans mes tablettes, comme disait l’autre !

    sinon, concernant les boites de portage en IDF, Bouchon, le sommelier du blog, m’a dit du bien d’ABC portage. Si quelqu’un connait et peut en dire +++ ?

    Bisous !

    Le 20 mars 2007 à 10 h 56 min

  • En premier, Désolé Cath, mais je ne comprends pas pourquoi mon antispam modère automatiquement tes messages.

    En second, je peux demander à ma femme pour ABC Portage, elle a travaillé avec eux. par contre je crois qu’ils ne pratiquent pas l’avance sur facturation, à vérifier.

    Le 20 mars 2007 à 12 h 56 min

  • MiKE

    Un post au sujet similaire pourrait intéresser les lecteurs de ce blog. Il s’agit du récit d’une création de société qui n’en finit pas..passant par la micro, le portage.. pour finalement terminer en LLC. Le lien : http://motsandco.com/jourapresjour/index.php/motsandco-llc-ll-quoi

    Le 21 mars 2007 à 7 h 02 min