On ne peut pas tout gérer avec un CMS

Les lecteurs habitués du blog savent que je m’intéresse de près aux CMS et plus particulièrement aux CMS légers vu que ma cible client est essentiellement constituée de TPE et PME qui, à moins de projets très spécifiques, ont des besoins simples en terme de gestion de contenu.

Il y a quelques jours, je reçois un appel d’un contact professionnel pour des estimations sur différents types de projets simples.

La personne me demande également d’aller voir un site particulier et me demande d’essayer de chiffrer un projet de ce type et de voir si il est réalisable avec un CMS ou demande un développement plus personnel.

Il s’agit d’un gros site de contenu, graphiquement très propre, avec des articles réguliers, tous habillés graphiquement, des sondages personnalisés, chaque contenu nouveau ou ancien a son habillage propre, des titres graphiques, des montages photo, du beau boulot.

En étudiant de près le fonctionnement du site, je me rends compte qu’il pourrait très bien tourner sur un simple WordPress, techniquement, rien d’extraordinaire.

Toute la valeur ajoutée du site, c’est qu’il y a quelqu’un derrière (en plus des rédacteurs), quelqu’un dont le travail est de faire vivre le site graphiquement, de mettre en page les articles pour les rendre le plus attractif possible, d’habiller et de mettre en avant tout contenu important, de gérer l’interface entre le site et ses lecteurs, un webmaster en clair (webmaster editorial serait peut-être plus approprié).

Sans cette personne, le contenu pourrait être facilement géré par les différents contributeurs/rédacteurs, mais il n’aurait pas cette valeur ajoutée qu’apporte ce webmaster, ce qui fait l’esprit graphique du site.

Ceci dit, il n’est pas donné à toute société de pouvoir se payer un webmaster à temps plein sauf si bien sûr le site EST la société, mais je crois qu’il serait bénéfique pour de nombreuses sociétés d’associer des contrats de webmastering à la hauteur de leurs besoins pour faire vivre leurs sites.

C’est un service difficile à vendre particulièrement parce qu’avec des solutions de gestion de contenu, nous vendons aussi à nos clients une autonomie par rapport à leur prestataire qu’ils n’ont pas eue pendant de nombreuses années (faire changer une ligne de texte, un tarif, une adresse, créait souvent une relation conflictuelle) mais je crois que c’est un service qu’il ne faut pas négliger dans nos offres commerciales, en fonction du client et du projet.

Pensez-y.

PS : si je ne donne pas le nom du site, c’est que j’ai un devoir de réserve sur les projets de mes clients.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , , ,

Be Sociable, Share!

3 Commentaires pour On ne peut pas tout gérer avec un CMS

  • C’est tout le problème des clients à qui l’on dit de plus en plus que désormais, des prestataires habiles et à la pointe – comme toi – peuvent facilement leur livrer un site  » clé-en-main », un peu comme un concessionnaire le ferait avec une voiture… mais sans leur expliquer qu’il leur faudra un permis bien spécial pour conduire cet outil là !

    Je pense que le client à qui l’on a longuement parlé du contenant en lui faisant voir le contenu comme quelque chose d’à part, facile à intégrer, rapide à mettre en ligne, va rapidement comprendre au vu des visites sur son tout nouveau site que contenant et contenu sont tout aussi importants et complexe à gérer et créer.

    Le 24 juillet 2007 à 15 h 30 min

  • nous vendons aussi à nos clients une autonomie par rapport à leur prestataire qu’ils n’ont pas eue pendant de nombreuses années
    C’est bien le noeud du problème ! Après tous les excès de la bulle, on a prêché et déployé des efforts considérables pour rassurer et expliquer qu’on était là pour libérer le client et pas l’inverse, pour lui donner son autonomie, et les clés du beau camion. Et nous voilà aujourd’hui avec un portfolio remplis de camions rutilants, mais restés en plan devant leur garage !
    La deuxième phase est délicate : comment expliquer que le beau CMS pour lequel on les a formés ne fait d’eux ni des rédacteurs, ni des graphistes, ni des photographes, ni des web-marketeurs, etc. ?
    Du coup le discours doit changer. De l’autonomie certes, de la souplesse, de la réactivité, mais l’accompagnement reste incontournable, et il faut alors pouvoir en chiffrer le retour sur investissement, pour encore et toujours rassurer…

    Le 26 juillet 2007 à 0 h 36 min

  • Vincent

    Bonjour,
    Je suis étudient en DUT de communication.
    En effet, avec les outils de bases que l’on apprend, il est facile d’administrer un CMS.
    Cependant, en essayant de retoucher moi même le design, je me rend compte qu’il faut être très à l’aise avec le code. C’est notamment mon problème pour la mise en place de la bannière d’un site web avec wordpress.
    PS : Bravo pour votre site ! Les articles sont très biens rédigés !

    Le 6 novembre 2010 à 1 h 56 min