L’Accessibilité Numérique ne fait plus parler d’elle

Et c’est une bonne chose !

Non, il ne s’agit pas d’un troll déguisé, je m’en vais de ce pas vous expliquer mon point de vue.

Pour faire passer un message, il n’y a pas de secret, il faut y aller en force, crier sur tous les toits, provoquer, attaquer (buzzer ?)…

Vous connaissez l’expression : Il n’y que les veaux qui gueulent qui tètent ?

Et bien pour la communication, c’est pareil, soit on a des moyens énormes pour faire passer un message, soit on gueule, et fort, pour se faire entendre, il faut faire du bruit.

C’est ce qui s’est passé avec l’accessibilité numérique, quelques acteurs à un moment donné ont tapé du poing sur la table et se sont mis à faire passer leur message et de la façon la plus intransigeante qui soit : IL FAUT FAIRE DES SITES LES PLUS ACCESSIBLES POSSIBLES !

Car pour qu’une idée s’impose à chacun, il ne faut pas qu’elle soit teintée de demi mesures, il faut qu’elle soit radicale (L’Irak possède des armes de destruction massive , et non pas, nous soupçonnons l’Irak d’être peut-être en possession d’armes potentiellement très dangereuses), pour que les gens se posent des questions sur le bien fondée de cette idée et creusent un peu plus loin (oui bon, d’accord, pour l’Irak, ce n’était pas vraiment le but de la manœuvre), pour alimenter les débats.

Pourquoi est-ce une bonne chose que l’on parle moins d’accessibilité numérique ces derniers temps ? Tout simplement parce que cela veut dire que le message a été entendu et qu’il est en phase de digestion par les différents acteurs concernés.

Et c’est maintenant qu’il faut être vigilant, surveiller de loin quelle direction sera prise au niveau des prestataires internet en ce qui concerne l’accessibilité et surtout veiller à ce qu’elle ne soit pas servie à toutes les sauces.

Le message a été entendu, c’est une chose, mais a-t-il été compris et assimilé (surtout quand on voit encore des couacs comme le site de la fête de la musique) ?

Pour ma part, vue ce que je peux lire ou voir à droite et à gauche, je m’attends à un retour en force du bruit d’ici la fin de l’année, je verrais bien si l’actualité me donne raison ou non.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : ,

Be Sociable, Share!

5 Commentaires pour L’Accessibilité Numérique ne fait plus parler d’elle

  • Je pense aussi qu’il y a une phase de digestion des acteurs concernés. La question sur deux niveaux : le prestataire doit-il faire le maximum de lui-même (il faut dans ce cas qu’il fasse de lui-même un peu de pédagogie auprès du client), ou bien est-ce au client de le demander (ce n’est pourtant pas forcément un expert dans le domaine).

    Cependant, je crois qu’avec l’explosion des RIA en flash, flex, Silverlight ou Ajax, l’accessibilité est passée un peu à la trappe. Même si certains font des efforts, c’est un développement un peu plus lourd et que je croise rarement…

    Le 7 août 2007 à 14 h 27 min

  • En effet, je pense également que le mouvement pro-aessibilité se voit eclipsé en ce moment par la hype autour du web 2.0 et des interface enrichies.

    Le 7 août 2007 à 15 h 13 min

  • crazy_snake, Seb : les interfaces enrichies ont TOUJOURS posé problème pour tout ce qui touche à l’accessibilité du fait du mauvais usage qui en est fait car comme le signal crazy_snake, cela entraine un surcroit de développement non négligeable à partir du moment ou on touche à certaines technologies.

    Pour le moment, les technologies orientées RIA sont trop onéreuses à mettre en place pour la majorité des projets web (quoi que AJAX se démocratise) et ont donc peu d’impact sur le développement de l’accessibilité.

    Le 7 août 2007 à 15 h 46 min

  • clb56

    Il est assez vain d’imaginer que les créateurs d’interfaces enrichies se préoccupent d’accessibilité, trop préoccupés qu’ils sont de leur propre jubilation. Les choses seront beaucoup plus intéressantes quand les férus d’accessibilité se préoccuperont d’interfaces enrichies.
    Après tout nous sommes bien capable de le faire sur le concept d’utilisation de javascript comme pure surcouche non obstructive…

    Mon opquast est si j’ai bien compris un exemple assez convaincant de ce point de vue.

    Pour le reste, et par rapport à la remarque initiale d’Aymeric, je crois que l’on est tout simplement en train d’assiter, dans le cadre français, à une immense apnée par rapport à la question de l’accessibilité des sites publics et donc au futur du R.G.A.A. (Référentiel Général d’Accessibilité pour les Administrations)

    J’ai la faiblesse de penser que les choses se passeront positivement. Auquel cas le sujet pourra être à nouveau abordé mais de manière très différente car avec un précédent véritablement fondateur et référent.

    Le 8 août 2007 à 22 h 25 min

  • Je pense qu’on a une évolution à deux vitesses. D’un côté, la situation s’est nettement améliorée avec la publication de CMS et systèmes de blogs récents qui incorporent les standards, la sémantique et certains éléments d’accessibilité directement dans leur moteur et leurs templates. Y’a qu’à voir l’explosion du nombre de blogs.
    De l’autre, les agences qui codent à la main continuent de vendre des sites full flash ou Ajax aux clients. Il y a eu un vague intérêt pour l’accessibilité mais le vent de la hype a un peu tourné.

    Donc c’est pas gagné, et du coup les particuliers ont des produits de meilleure tenue que les professionnels…

    Le 22 août 2007 à 7 h 15 min