J’ai adopté un IE7

Jusqu’à mon changement de machines, je travaillais sous mon ami de longue date, Windows 2000. Certes moins sexy que Windows XP, mais d’une stabilité à toute épreuve.

Seulement, j’étais confronté au problème de ne pas pouvoir installer Internet Explorer 7 (bon en fait si j’avais un multiboot XP sur ma machine, mais en réalité j’avais la flemme).

Comme mes nouvelles machines étaient équipées par défaut de Windows XP service pack 2 (Win XP SP2 pour les intimes) je me suis enfin décidé à installer le nouveau navigateur de Microsoft.

Et franchement, c’est une bonne surprise.

Interface du produit

Attention, ce qui va suivre est le résultat de mon analyse pour mon installation par défaut de IE7, il est fort possible que vous n’ayez pas exactement les mêmes choses que moi à l’écran.

Agréable, un peu déroutante de prime abord, je la trouve finalement simple et bien pensée.
Habitué des menus textuels dans tous les sens comme beaucoup d’entre vous j’ai été un peu perdu, et finalement, on se rend compte que bien souvent on nous propose par défaut l’accès à des milliards d’options que l’on utilise jamais.

Au passage, vous pouvez faire réapparaitre automatiquement les menus textuels avec la touche Alt, ce qui est pratique pour les personnes utilisant leur ordinateurs principalement avec le clavier.

Design sobre et agréable, les onglets sont clairement identifiés, l’onglet actif aurait peut être eu besoin d’une différence visuelle plus accentuée pour les personnes souffrant de problèmes de vue.

Les icones sont un peu petites mais une option (clic droit sur la barre de menu >> utiliser de grandes icones) permet de les agrandir.

Par contre là on un truc qui fleure quand même bon l’amateurisme ce qui est un comble pour un tel produit : les boutons précédent et suivant (en haut à droite) deviennent tous crasseux dés que l’on choisit l’option grandes icones.

Les fonctionnalités

Je ne vais pas rentrer dans les options en profondeur (qualité de l’antifishing, configurations avancées…) mais juste voir ce qui est clairement nouveau.

Les onglets

Design sobre, comme précisé, bien identifiés, mais on est obligé de d’abord sélectionner un onglet pour que le bouton de suppression apparaisse. Bouton pas tip top visible au passage (le X gris à droite de l’onglet). Ca oblige quand même à une opération supplémentaire uniquement pour fermer le truc, ceci dit c’est une constante chez Microsoft (Bouton démarrer pour éteindre, ça m’a toujours beaucoup fait rire).

Par contre le multiview (a gauche des onglets, le bouton avec 4 petits rectangles) c’est sympa. Si vous n’avez pas encore testé, ça vous permet d’afficher sur une même page une miniature de tous les sites ouverts dans les onglets.

Bon, ok, c’est pas super utile mais je trouve ce petit plus sympathique comme tout.
Un gros défaut tout de même, le truc se ferme et le navigateur revient sur l’onglet actif dés que vous passez à une autre application.

toujours pas de prise en compte des favicon en png.

Le zoom

J’aime bien. Zoom de 25% sur simple clic jusqu’à 150%, le troisième clic renvoie à l’affichage par défaut. Par contre pour y accéder simplement au clavier, là je suis perdu.

Vous pouvez le configurer pour qu’il affiche les pages avec un zoom par defaut.

Petit truc amusant, il zoom bien l’ensemble du site, mais ne semble pas zoomer les images de fond de page.

RSS

L’affichage des pages de flux est agréable et propose quelques options sympathiques comme le champ de recherche de contenu dans la page (qui en fait trie les contenus ou l’occurrence apparait).

J’aurais bien aimé avoir une option d’envoi de mail dés détection d’un nouveau contenu dans un flux, mais bon.

Pour mon blog par exemple, j’apprécie la possibilité de trier l’affichage du contenu par catégories avec l’affichage du nombre d’articles présents dans le flux.

Rendu HTML/CSS

Là franchement, je manque encore de recul et de lectures sur le sujet principalement sur l’évolution du modèle de boites.

Pour ma part, aucun de mes sites n’a eu besoin d’être retouché pour IE 7. Cela tient particulièrement au fait que je travaille toujours mes CSS pour « contourner » les problèmes inhérents à IE 6, mais sans utiliser de hacks ni de feuilles alternatives ni autre bidouille, juste des petits trucs et astuces persos.

Ce qui fait que mes feuilles de style ont, pour le moment, exactement le même rendu sous IE6, IE7, Opera ou Firefox, sauf quelques petits détails sans importance.

Conclusion

J’aime bien, je dirais même, j’aime beaucoup IE 7.

Je ne pense pas y revenir comme navigateur principal, trop habitué que je suis à mon Firefox et surtout à ses extensions m’aidant dans mon travail de tous les jours, mais il est fort possible que j’arrête d’essayer de convertir des amis ou clients à l’usage de d’autres navigateurs si ils sont habitués à celui-ci (ce que je faisais systématiquement pour les utilisateurs de IE 6).

Reste à voir maintenant si Microsoft va faire évoluer sa politique de mises à jour en matière de sécurité, mais ça c’est une autre histoire.

PS : et puis SP2 hein… voila quoi, j’aurais bien aimé m’en passer.
PPS : pas la peine de me dire de passer à Linux, car même si j’ai beaucoup de respect pour cet OS, mes logiciels pros ne tournent pas dessus.

Cordialement,
Aymeric Jacquet