Le bûcher des vanités

Vous le savez peut être, mais je ne réponds jamais aux appels d’offre et je ne participe presque jamais à des mises en concurrence, sauf pour aider un partenaire en tant que consultant technique.

Je ne fais jamais non plus de maquettes pré signature, sauf pour des partenaires ou des clients réguliers, car je sais qu’il n’y aura pas d’embrouilles.

J’ai fait une petite entorse à ces bons principes récemment.

Myriam Faulkner de Fairweb, m’envoie un mail me disant qu’un des chefs de projets avec lesquels elle travaille va me contacter pour un boulot, elle n’en sait pas plus, mais c’est quelqu’un qu’elle semble respecter, et le respect de Myriam, ça compte.

Bref, la personne me contacte, il s’agit de lui faire une maquette pour une boutique, il en a déjà une d’un graphiste mais voudrait proposer à son client plusieurs choix, il est clair sur la mise en concurrence, le contrat pour lui est signé, ensuite la partie graphique ira au créatif choisi.

Bon, Décembre est un peu creux, Myriam est une partenaire, donc c’est un peu comme si c’était le partenaire d’un partenaire qui me demandait ça. On place de côté ses réticences et on dit OK, je te fais ça pour la semaine prochaine.

Maquette livrée hier, appel du « client » aujourd’hui, ma maquette semble avoir la préférence du client final, c’est pas certain à 100% (99% en fait) mais c’est plutôt bien parti.

Et vous savez quoi, malgré tous mes beaux principes et bien, gagner face à un autre, c’est bon.

C’était mon billet d’auto congratulation de cette fin d’année.

PS : Webdesigner 1 – Graphiste 0. Muwahahahahaha!!!

Cordialement,
Aymeric Jacquet