Flux RSS, gare à l’indigestion

J’entends ou je lis à droite et à gauche des personnes qui « parlent » de leurs listes d’abonnements de flux RSS.

Et bien souvent, ces listes contiennent des centaines d’adresses…

Ca me surprend et ça me fait également un peu peur.

Lors d’une discussion, j’avais annoncé qu’en tout et pour tout je devais être abonné à une trentaine de flux, je viens de vérifier, en fait il s’agit d’une cinquantaine.

Sur ces 50 flux, moins de la moitié sont mis à jour quotidiennement et se partagent en gros en 30 flux professionnels et 20 flux plus personnels.

Et ça me suffit, largement.

Il fut un temps où l’on considérait que les utilisateurs d’Internet visitaient 3 ou 4 sites favoris quotidiennement ou lors de leurs séances de surfs.

Avec les évolutions technologiques tant logicielles que matérielles, nous sommes devenus de vrais boulimiques de l’information : forums, listes de diffusion, messageries instantanées, blogs, sites d’information…

Combien de temps allons-nous tenir avant d’arriver à un phénomène de rejet ? Est-ce que justement l’éclatement de la bulle 2.0 ne trouvera pas son origine dans ce rejet ?

Eric Dupin de Presse Citron pose une question qui sous couvert de l’humour soulève un vrai problème : Vous bossez quand sinon ?.

Pour ma part j’ai fait mon choix : priorité au travail (les habitués du blog savent que quand je suis en période de forte activité professionnelle j’ai peu de temps pour des articles), priorité à ma famille; passer plus de temps avec ma femme (qui en a bien besoin en ce moment) et voir ma fille grandir.

Et vous ?

Cordialement,
Aymeric Jacquet