Incompétence crasse

Hier, je contacte le prestataire qui gère les noms de domaines d’un client pour lui demander quelques petits changements.

En gros, le nouveau site autrefois en .org va passer en .fr.

L’ancien site est également accessible en .com, mais c’est utile car les adresses de certains applicatifs clients ne sont communiqués qu’en .com.

Je contacte donc la personne, lui explique mes demandes : redirection du .org vers le .fr, pas touche au .com.

Il veut bien s’en occuper, mais seulement si une personne de la société cliente le contacte, soit, c’est légitime.

Je fais donc passer le message au client, qui est assez compétent en la matière donc je n’ai pas de doute qu’il ait été clair dans sa demande.

Il fait donc la demande au prestataire.

Bilan, 24 heures après, le .org retourne une jolie 404 et le .com redirige vers le .fr en 302, rendant les applicatifs client totalement inaccessibles au passage…

Orange – France Télécom : la honte des services client

Je continue dans la série des déboires avec Orange / France Télécom, ou plutôt de leur service clientèle puant et misérable.

Revenons trois semaines en arrière, à l’époque ou nous préparions notre déménagement. La famille déménage, mais l’entreprise reste dans les locaux actuels.

Nous contactons donc France Télécom / Orange pour prendre un abonnement téléphonique et une ligne ADSL pour le nouveau logement et nous avons la surprise d’apprendre de bien jolies choses :

  1. Il n’est plus possible de prendre d’abonnement pro sans la kirièle d’options qui n’ont pour seule utilité que de gonfler la facture (à peu près du simple au double).
  2. Il faut que le propriétaire résilie son abonnement si on veut une ligne à notre nom, il n’est pas possible de faire de transfert de propriétaire de ligne… (opération payante vous vous en doutez).
  3. Une bonne nouvelle : la ligne est éligible 8mégas (wouhouuuu!!!).

Et là, un doute, le nouveau logement étant à peine à trois cent mètres de notre logement actuel, nous demandons, si à tout hasard, notre ligne actuelle est, elle aussi, éligible en 8 mégas…

Bien sur que oui.

Il faut savoir qu’habitant dans un petit village de campagne, ça fait 3 ans que nous payons notre abonnement au prix du 8 mégas pour une ligne arrivant à grand peine aux 2 mégas.

Quelques renseignements pris, il semble que la ligne soit éligible depuis déjà quelques temps… Ah non, la bascule n’est pas automatique, il faut la demander, vous voulez le service commercial ? Il faut appeler un autre numéro, bref.

Appel au service commercial pour faire part de mon mécontentement, oui, payer un service au prix fort parce que en théorie je n’ai pas accès à mieux mais que finalement, en fait, si, ça met un peu de mauvaise humeur.

Voici le résumé de la discussion avec la personne du service commercial :

Blabla j’apprends que ma ligne est éligible en 8 mégas depuis quelques temps déjà, jamais vous ne prévenez vos clients ?

Il y a internet pour se tenir au courant monsieur.

Euhh, mais je n’ai même pas reçu d’email sur ma boite orange pour me prévenir.

C’est à vous ne vous tenir au courant monsieur.

… je vous passe la suite, de la discussion, un peu rugueuse pour en arriver à sa conclusion.

Je peux vous faire un geste commercial monsieur, de 10 euros, mais c’est vous qui voyez hein (sous-entendu, t’es vraiment un crevard de gagne petit pour me faire chier pour 10 euros espèce de minable).

Bizarrement, il a refusé de me passer son chef de service et a très vite écourté la discussion qui commençait à sentir le roussi.

Une dernière pour la route ? Si vous avez suivi, vous vous rappelez que je paie donc un abonnement 2megas au prix du 8megas.

Il faut savoir qu’à une époque, une personne bien chez FT (comme quoi) m’avait fait un abonnement sur mesure suite à réclamation car elle trouvait effectivement que nous n’avions pas à payer notre service aussi cher et donc avait baissé le prix de notre abonnement de 5 euros.

Au bout de trois mois, nous nous rendons compte que Orange / France Télécom est revenu en arrière, unilatéralement, et donc nous nous retrouvions au même point qu’au début, sans même en avoir été prévenu.

Ma femme appelle donc le service commercial (pour professionnels, ahahhh très drôle) histoire de gueuler un peu et se voit rétorquer au bout d’un moment :

Si vous n’êtes pas contente, vous n’avez qu’à prendre un abonnement 1 mégas. Clic tuuuut tuuuut tuuuut…

No comments.

PS : cette semaine j’ai reçu un appel pour une enquête de satisfaction sur la qualité du service client FT…

Marre des créations "professionnelles" par des amateurs

Un peu de blues, un peu énervé, un peu plein le dos.

Plein le dos des parasites qui vendent de la création de sites dès qu’ils savent aligner deux lignes de code.

Je reviens du forum Alsacréations (qui n’est pas ici mis en cause) et particulièrement d’une escapade dans le salon « Ergonomie et esthétique générale, demandes d’avis et de critiques ».

On y trouve de tout, du bon et du moins bon, et heureusement la plupart du temps des amateurs qui viennent en quête d’apprentissage.

Et il y a les autres, les pseudo créateurs, qui viennent montrer un site « professionnel », un truc vendu on ne sait trop comment, mais vendu, merci pour le pigeon client…

Je ne place pas dans le lot ceux qui sont dans un emploi, qui ne sont pas designers et à qui on demande de la créa, ce n’est pas leur métier, mais je connais bien le monde de l’entreprise et je sais qu’ils n’ont pas le choix.

Je parle des autres, ceux qui se disent « indépendants », « freelances », « Webdesigners », parce qu’ils savent aligner deux lignes de code (oui je sais, je me répète) et qui écument tous les tutoriels pour faire des effets « comme les pros », ceux dont on essaie de se débarrasser parce qu’ils ont rendu notre profession aussi douteuse dans l’esprit des gens que les garagistes à leur époque, ceux qui ne savent pas ce que communication veut dire.

Des fois, par conscience professionnelle, j’ai même envie de contacter leurs clients pour leur dire : vous savez, pour presque rien, vous pouvez avoir un site professionnel avec plein de fonctionnalités sur une plateforme, certes les designs ne sont pas personnalisés, mais ce sera toujours mieux que ce que l’on vous a vendu.

Parce que, il ne faut pas se leurrer, même 100 euros dépensés dans un site qui ne servira à rien, ça reste cher pour de la bouse.

C’est pas parce que je sais aligner deux parpaings et faire du ciment ou du béton que je vais aller prospecter comme maçon, alors encore une fois faites-nous plaisir, disparaissez, loin de préférence.

Roger Johansson dit tout haut…

Ce que je dis souvent tout haut également :

Lame excuses for not being a Web professional

Attention texte en anglais.

J’ai particulièrement apprécié cette fin de paragraphe :

If your design – or you as a designer – cannot handle the fact that the Web is the Web, please do everybody a favour and stick to the safety of your printed brochures.

Cà me rappelle ce que j’avais dit dans le billet Mesdames et Messieurs des agences (crea, com, pub… rayez la mention inutile) :

En résumé, est-ce que vous pourriez tout simplement oublier que le web existe et continuer à faire des choses que vous savez réellement faire ?

Trouvé via embruns.net.