Comment gérer les trolls sur votre blog ?

Je suis toujours étonné de voir les questions que peuvent se poser les uns et les autres face aux commentaires haineux, désagréables, provocateurs, etc.

Plusieurs fois sur Twitter, je vois des questions se poser, du type : j’ai un troll sur mon blog, je ne sais pas comment réagir, tel commentaire est limite qu’est ce que je dois faire ?

Une seule réponse : supprimez le.

Vous voyez, c’est simple dans le fond, il suffit de cliquer sur un bouton ou un lien, rien de plus.

Au pire, vous pouvez juste le mettre hors ligne pour garder une trace si la chose se répète et déposer une plainte à son FAI (vous avez son IP la plupart du temps) si les commentaires deviennent vraiment injurieux ou litigieux.

Rappelez vous cette phrase que pourtant vous connaissez toutes et tous : dont feed the troll. Il ne cherche que ça, la confrontation, que vous lui donniez de l’importance.

Ne lui faites pas plaisir, oubliez le aussi vite qu’il est venu et si il s’acharne, un petit ban par IP (si vous en avez la possibilité) gère très bien le problème.

Un dernier point qu’il ne faut pas non plus négliger, si votre blog est votre outil de travail, vous avez tout un bataillon d’outils juridiques à votre disposition, parlez-en à votre avocat, croyez moi, une lettre d’avocat, ça calme même le plus teigneux des trolls, ça leur remet tout de suite les pieds sur terre et leur rappelle de façon douloureuse qu’internet, c’est tout sauf anonyme.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : ,

Be Sociable, Share!

7 Commentaires pour Comment gérer les trolls sur votre blog ?

  • Delphine Dumont

    « internet, c’est tout sauf anonyme », anonyme et espace de non-droit, très exactement.

    Je suis assez d’accord avec ton principe d’effaçage du troll, mais, dans le cas d’un blog très fréquenté et très commenté, il se peut que quelqu’un ait déjà répondu avant qu’on intervienne. Sa réponse peut contenir des éléments intéressants, l’effacer serait dommage, n’effacer que le troll peut faire perdre le sens de la réponse, bref, tout n’est pas aussi simple que tu le présentes. ;)

    Le 19 novembre 2008 à 11 h 14 min

  • Je suis tout à fais d’accord également, mais j’imagine aussi que pour un blog comme Presse Citron (puisque c’est bien de là qu’est venu l’idée de cet article j’imagine), l’auteur ne peut pas non plus passer son temps à dépublier les trolls, ça lui prendrait un temps fou :/

    Le 19 novembre 2008 à 11 h 28 min

  • Delphine : la possibilité de mettre le troll hors ligne est là pour ça. Il ne reste plus qu’à intervenir dans la discussion pour expliquer la disparition du commentaire au besoin. Mais franchement, il ne faut pas se poser trop de questions et tout retirer sans aucune question.

    kerweb : La décision d’Eric a été il est vrai en partie le déclencheur de cet article, mais crois moi, il n’est pas le seul et de loin à se poser des questions sur le traitement des commentaires « litigieux ».

    Pour le reste, gérer ses commentaires fait partie intégrante du « métier » de blogueur, autrement on les ferme. ne pas gérer les commentaires déposés sur un blog, c’est aller droit au mur. d’autant plus que WordPress propose toutes les options utiles dans les notifications envoyées par email.

    Le 19 novembre 2008 à 15 h 03 min

  • Bonjour

    Pour ma part, j’ai assez rarement de trolls sur mon blog (il est vrai assez « spécialisé ») ; il m’arrive toutefois de laisser certains messages car ils me permettent d’apporter des compléments d’information souvent bienvenus pour les autres lecteurs ;-)

    Cela touche très souvent des billets d’humeur de ma part, ou des billets dans lesquels j’émets un avis pour le moins tranché (j’ai une réputation de râleur ^_^)

    Mais bon, généralement je modère une fois ou deux par jour et c’est suffisant.

    Le 19 novembre 2008 à 15 h 22 min

  • Pour la solution de l’avocat à moins d’en avoir un à temps plein dans son entreprise cela ferait des trolls en or car il me semble que le moindre écrit d’un avocat vaille au minimum 75 euros (c’est juste le tarif pour lui faire sortir le stylo) aille ouille le troll est lancé…

    Le 19 novembre 2008 à 15 h 51 min

  • Cédric : Ah, toi aussi tu as cette réputation ? ;)

    francis : pour un blog d’entreprise, par exemple, sur lequel un troll s’acharne, crois moi, la lettre d’avocat reviendra moins cher que le temps passé à essayer de gérer le troll.

    Le 19 novembre 2008 à 16 h 00 min

  • Personnellement j’ai eu un troll sur mon blog « Oreille malade » (acouphènes après un concert) : non seulement il s’est mis à polluer mon site mais il a copié tout ce que j’ai fait un matière de SEO hébergement and co, tout en se faisant passer pour le chevalier immaculé. Évidemment ça fout les nerfs.
    Je n’ai pas voulu le censurer, encore moins le supprimer – j’ai simplement été une fois obligé d’enlever une phrase qui était une attaque très personnelle, car j’avais déjà beaucoup discuté avec lui sur Messenger. J’ai donc répondu poliment et méticuleusement à toutes ses attaques. Bizarrement, il s’est lassé relativement vite. Mais je crois qu’aux yeux de certains de mes lecteurs ce troll a sali mon image… donc je n’ai peut-être en effet pas agi de la meilleure des façons.

    Le 19 août 2010 à 10 h 57 min