Comment lancer son entreprise sur internet sans argent

Nuage des informations contenues dans l'article

Ou plutôt presque sans argent, parce que quand même, il faut un minimum pour commencer.

J’ai décidé de publier cet article suite à une discussion par email avec le Webmaster de lightsentinel.com qui n’a pas désiré s’exprimer dans les commentaires, de peur de se faire rabrouer (aucun jugement ici, je le comprends).

Je peux tout de suite le rassurer, ce n’est pas le genre de la maison, je laisse toujours la possibilité de s’expliquer aux personnes que je « fustige ».

J’ai le coup de gueule facile je l’avoue, mais je suis toujours ouvert à la discussion et plus d’une fois je suis revenu sur mon idée première suite à un échange avec les personnes incriminées.

Un point de l’email reçu par cette personne a retenu mon attention, une question simple : comment lancer son entreprise sur internet quand on n’a ni argent ni relations dans le milieu ?

Vu que j’étais un peu dans ce cas quand j’ai lancé ma société, je peux me permettre de donner deux ou trois conseils.

1 Soyez patient

Je sais,  ça semble facile à dire, mais sincèrement, il ne faut pas s’attendre à un ROI immédiat, un projet se construit petit à petit et ne devient souvent rentable qu’au bout de quelques mois, voir quelques années.

Quand j’ai monté ma société, je l’ai fait avec 1000 euros en poche pour assurer les premiers frais. Je sortais de plus de deux années de chômage qui avaient laissé ma petite famille dans la dèche la plus complète.

J’ai attendu un an avant de me verser mon premier salaire, 800 euros par mois, une folie, puis encore six mois pour m’augmenter et passer à 1500 euros par mois. j’avais prévu de m’augmenter fin 2008, mais à la place j’ai embauché.

2 Prenez le temps de créer des réseaux

Encore un conseil qui semble facile, mais tout seul dans son coin, on ne va pas bien loin. Internet est un formidable espace de communication et d’échanges, il faut s’en servir et à fond, surtout si le business qu’on monte sera exclusivement online.

Les réseaux sont multiples et n’ont pas attendu l’émergence des réseaux sociaux pour exister :

  • Forums professionnels ou de passionnés
  • Listes de diffusions
  • Amis
  • Famille (souvent le premier réseau prescripteur quand on se lance)
  • Blogs et autres lieux d’échange
  • Clubs et associations d’entrepreneurs

Si vous voulez vous lancer dans le business online mais que vous avez une activité internet inexistante, effectivement ça va être un peu difficile pour vous.

Ces réseaux vous permettront de lancer les bases de votre communication, ne culpabilisez pas, tout le monde le fait, c’est même bien souvent la raison d’être de ces réseaux.

3 Faites parler de votre projet, de vos produits

Si vous êtes passé par la case réseau, vous avez fait le premier pas, vous pouvez commencer à parler de votre produit.

Vous pouvez monter un blog parlant de votre projet (exemple simpleentrepreneur.com), lancer une campagne « décalée » (la buzzrace de mrBoo pour lancer hellotipi).

Vous voulez que des blogueurs parlent de votre projet ? ne les spammez pas, contactez les directement en expliquant votre projet, votre démarche. Si vous avez un produit à vendre, proposez leur ce produit gratuitement en échange de… rien du tout. Ne leur demandez pas de parler de votre produit, proposez leur de le tester et si le produit leur plait, ils en parleront d’eux même.

Il existe je pense suffisamment de blogueurs technophiles à contacter pour faire parler d’un produit touchant les technos internet.

Ne spammez pas vos prescripteurs potentiels, nous sommes tous tellement sollicités et emmerdés à longueur de journée par des centaines d’emails que forcément vous aurez des réactions comme la mienne.

4 Faites appel à un référenceur

Un référenceur ça coûte cher il parait.

Mais savez vous que de nombreux référenceurs fonctionnent parfois comme des agents commerciaux ? En prenant un pourcentage sur les ventes générées par le trafic des moteurs de recherche ?

Pour vous donner un exemple concret, une personne a pris contacte avec moi il y a quelques semaines, elle a un projet de boutique en ligne mais pas de budget.

Après discussion et pensant son projet viable, je lui ai proposé de tout prendre en charge, contre un intéressement aux ventes générées par internet et une prise de participations dans sa société.

5 vous vendez un produit ? Un service ? Pensez à l’affiliation.

Créer des partenariats par affiliation est le meilleur moyen d’intéresser des personnes plus expertes que vous dans les mécanismes de communication internet et du référencement.

Je connais des boutiques dont la majeure partie du CA est généré par affiliation. Il existe de nombreux sites et forums pour se renseigner sur le sujet.

Et je vais m’arrêter là tellement les possibilités offertes par internet sont presque sans limites. Mais pour ça, il faut savoir communiquer, ou apprendre, ou prendre un associé qui sait.

Si je regarde les différents entrepreneurs dont je suis les aventures via leurs blogs, ce sont tous des communicants, je ne dis pas des commerciaux, mais des personnes qui croient en leurs projets et savent faire passer passion et cette conviction que leur projet est bon.

Mon blog a été lors de mes deux premiers exercices mon principal apporteur d’affaire, il est maintenant dépassé par mes réseaux de prescripteurs (principalement mes clients), mais il a été le support fidèle de ma communication depuis que je me suis lancé.

Par contre, il ne faut pas se leurrer, ça m’a pris du temps, beaucoup de temps, à défaut de m’avoir coûté cher.

Je n’ai pas parlé dans cet article de business model, de qualité de produit ni de ciblage clients, je n’ai parlé que de certains aspects possibles de la communication sur internet.

Pour le reste, à vous de savoir si votre produit est bon et surtout, si il a un marché potentiel.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , ,