Les e-mailings de prospection sont inutiles

Si vous pensez (à raison) que le Spam par mail est un fléau, sachez que les « professionnels » sont confrontés à un autre type de Spam : l’e-mailing de prospection.

Attention, je ne parle pas ici DU mail de prospection/prise de contact/proposition de services de sous-traitance, mais bien des campagnes de prospection envoyées en masse pour nous vendre : des sites internet, du mobilier de bureau, de l’informatique, des logiciels de gestion/compta, des « services pour les pros » tous aussi inutiles qu’indispensables, des inscriptions à des annuaires professionnels…

Et forcément tout ça mieux et moins cher que le voisin.

Pourquoi sont-ils inutiles ? Oh, pour de nombreuses raisons…

1 – Ils passent souvent à la boite à Spam

Les filtres anti-spam des FAIs sont de plus en plus efficaces (parfois trop) et se couplent de plus en plus souvent avec des outils de protection au sein de l’entreprise (serveur de messagerie, logiciel de messagerie évolué…).

Toutes ces protections font que nombre de ces emails partent direct à la poubelle sans même avoir été lus.

2 – Ils sont souvent très mal faits

Quand je dis mal faits, je suis gentil, ils sont souvent même catastrophiques.

La plupart de ces mailings sont réalisés à partir de logiciels de gestion de campagnes email, et vous savez quoi, comme ces logiciels sont coûteux, il m’arrive bien souvent de recevoir des emails envoyés par une version d’évaluation…

Ils sont quasiment tout le temps au format HTML, composés pour la plus grande part d’images, sans prise en compte des règles de base de la construction d’emails html.

Notez au passage que email html contenant des images nous renvoie souvent au point 1.

Et je ne parle même pas du graphisme fleurant bon l’amateurisme et le mauvais goût.

3 – Ils sont totalement impersonnels

Les décideurs ont un égo et un culte de la personnalité exacerbé, ils aiment qu’on leur parle, qu’on les flatte, qu’on les cajole, qu’on leur parle… à eux et à eux seuls.

Pas qu’on leur envoie : PC ULTRA 4524 DE LA MORT QUI TUE A 32 euros HT (le porte tasse USB est offert si vous achetez dans les 30 secondes).

Pour exemple, j’ai dû recevoir plus d’une vingtaine de publicités vantant les mérites de telle ou telle plateforme de gestion de sites en ligne ces derniers mois.

Une seule de ces plateforme a attiré mon attention, et vous savez pourquoi ? Parce que la personne s’occupant de leur promotion/communication m’a appelé, moi, en direct, m’a présenté son produit en quelques mots, m’a envoyé la documentation ensuite par email, et qu’en plus le produit était de qualité.

Une des choses qui me fait le plus rire c’est quand je reçois des pubs pour qu’on me fasse mon site internet… No comment.

4 – Les entreprises aiment bien choisir leurs fournisseurs

Et pour les entreprises, la notion de confiance est importante quand il s’agit d’achats.

Sincèrement, même en tant que particulier, iriez-vous commander un PC, certes au prix attractif, dans un obscur magasin d’informatique à l’autre bout de la France suite à la réception d’un email de pub ? Moi non. Une entreprise encore moins.

5 – Pour finir

L’emailing est pour moi un formidable outil de communication mais un pauvre outil de prospection.

Toute personne travaillant dans une entreprise et qui a un jour oublié de débrancher le fax le soir a une bonne idée de ce que je pense le matin en ouvrant ma boite mail et en réceptionnant des dizaines de publicités aussi diverses qu’inutiles.

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , , ,

Be Sociable, Share!

4 Commentaires pour Les e-mailings de prospection sont inutiles

  • Le mail « formidable outil de communication » ? Plus trop je trouve, en tout cas pas pour un travail en groupe ou pour le suivi de projets.

    Entre les spams, les anti-spams, les mauvaises utilisations (envoi abusif à tous les destinataires par exemple), les problèmes d’archivage et de suivi, il finit par faire perdre beaucoup de temps.

    A l’usage je préfère de loin un wiki ou un simple blog pour l’archivage des remarques et des documents, plus Skype pour les écanges (un à un ou en groupe) et l’envoi de fichiers.

    Sinon, je suis bien d’accord. C’est extrêmement rare qu’un spam, même convenable, attire mon attention ;-)

    Mais ces spammeurs doivent y trouver leur compte puisqu’ils continuent.

    Le 13 septembre 2007 à 23 h 20 min

  • Aymeric, je ne partage pas forcément ton analyse. Si on continue d’en recevoir autant, c’est que 1/ ça marche 2/ ça coûte presque rien.

    Après, tout est question de statistiques : si le taux de conversion est de 1 pour 10000 mais qu’une seule vente te ramène 2000 euros, ton mailing à 100000 prospects peut être très rentable.

    C’est comme les pubs en ligne. Si on regarde le taux de clic pour 1000 affichage, c’est ridicule. N’empêche, la quantité de trafic fait que le système continue de prospérer.

    Alors bien sûr pour le destinataire c’est galère, mais pour l’émetteur je pense que c’est toujours valable. Dans un des sites de vente en ligne que je gère, j’ai des taux de conversion par mailing très intéressants par rapport au référencement naturel.

    Le 14 septembre 2007 à 10 h 13 min

  • David Anseaume

    Damien, en fait j’aurais plutôt inversé et légèrement modifié :

    1 : Ca ne coûte rien (hormis un peu de temps ;))
    2 : Ca marche, mais que sur des très gros volumes, sur de petits volumes comme veulent le faire certains de mes clients, cela ne sert strictement à rien.

    Mais dans le cadre de très gros volume, on se retrouve facilement identifié comme spammeur, et la gros risque de blacklistage de notre IP / domaine, et du coup, nos mails de contacts normaux risquent de passer aussi par la case boite à spam, et comme les utilisateurs n’ont pas l’habitude d’aller voir dans leur boite courrier indésirable… (je vous laisse deviner la suite).

    Je suis de plus en plus convaincu que le système des mailing / newsletter est un système à ne plus utiliser en entreprise, mais plutôt favoriser le système des fils RSS, cela met plus en confiance les utilisateurs.

    Le 14 septembre 2007 à 15 h 28 min

  • Xavier : j’aurais du préciser « Quand bien utilisé », c’est vrai.

    Damien : je suis bien d’accord avec toi, c’est d’ailleurs la théorie principale pour « légitimer » le Spam.

    Seulement, je ne suis pas certain, et je peux me tromper que la plupart de ces entreprises utilisent des bases aussi larges, car je dissocie bien les mails de spammeurs professionnels comme le Français (je ne connais plus son nom) qui a déjà eu plusieurs procès poru spam, des mailings plus « amateurs ».

    David : je crois que nous voyons les choses à peu près de la même façon. :)

    Le 14 septembre 2007 à 17 h 21 min