Evènement d’importance : mon premier salaire

Voila, à partir de Septembre, après un peu plus d’un an d’activité, ma société va commencer à me verser un salaire.

Notez bien la différence avec JE me verse un salaire, même si dans les faits c’est à peu de choses près la même chose.

Attention, ce salaire est absolument mirobolant, voir indécent : 800 euros par mois (pas d’histoire de brut ou de net, c’est mon salaire de gérant).

Plus sérieusement, je suis sur que cela vous semble ridicule, et ça l’est si l’on prend en compte les compétences, le temps de travail, les responsabilités.

Je vois d’ailleurs certains apprentis indépendants se dire : tout ça pour ça ?

Oui… et non.

En fait, au jour d’aujourd’hui, je pourrais me verser approximativement le double, ce qui tout de suite vous parle un peu plus.

Seulement, j’ai fait le choix de la sécurité car, même si je pense mon activité pérenne actuellement, avec de bonnes perspectives à court et moyen terme, je ne veux prendre aucun risque pour moi et ma famille.

Si l’activité de ma société continue d’évoluer comme elle le fait actuellement, je pense revaloriser ce salaire sous 6 mois, puis peut-être 6 mois après de nouveau, mais en attendant, je préfère assurer la sécurité financière d’AJcréa plutôt que de me la jouer : ça marche, à moi les sous !

Cette vision des choses, c’est aussi ce qui me permet d’entretenir de très bonnes relations avec mon banquier, je ne suis pas un flambeur, il le sait, il me fait confiance (bon d’accord le fait que le compte de ma société n’ait jamais été dans le négatif en 1 an d’activité joue aussi beaucoup) et quand votre banquier vous fait confiance, croyez-moi, vous négociez plus facilement avec lui.

J’en ai pas mal discuté avec lui et il m’a confirmé que nombres de « faillites » de jeunes sociétés venaient du fait que ses gérants se versaient des salaires trop élevés et trop tôt dans la vie de leur société, il suffit alors de deux ou trois mois de vaches maigres pour sérieusement mettre en péril la vie de leur entreprise et dans vaches maigres, vous pouvez inclure les mauvais payeurs.

Quand on voit que le salaire moyen de patrons de PME est de 4000/4500 euros par mois, je me dis quand même que j’en suis encore loin (bon d’accord je ne suis patron que d’une TPE) mais je pense y arriver d’ici… 2050 ?

Allez, pour fêter ça, ce soir on ouvre une bouteille de mousseux, je n’ai pas encore les moyens de me payer du champagne. ;)

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Tags : , ,