Un bon rédactionnel, c’est le plus important mais ce n’est pas gratuit

Un des effets de bords de l’explosion du SEO a été une augmentation croissante des besoins en texte frais : du rédactionnel.

Sauf qu’un rédacteur professionnel, c’est pas donné, alors, les petits malins que nous sommes ont commencé à chercher ailleurs et petit à petit des filières se sont créés, principalement à l’étranger, dans des pays en partie francophones. Madagascar ça vous parle ?

Mais ça c’était avant.

Ces dernières années s’est créé un grand nombre d’entreprises de rédaction et même des sites internet ou l’on peut commander des rédactionnels à la chaîne pour pas cher.

On y trouve de toutes les qualités en fonction du prix que l’on veut y mettre, mais dans tous les cas, ça reste : pas cher.

Seulement, il ne faut pas oublier un point, ces services ont été créés pour répondre à une demande croissante d’UN secteur dont l’idée à la base était le souci de rentabilité, on veut monter des sites vite fait (qui a dit MFA ?), on a besoin de pas mal de contenu, mais pas cher, le moins cher possible pour que le site soit rapidement rentable.

Je ne critique pas, je constate juste, il s’agit d’un produit qui répond à une demande.

D’ailleurs il suffit de trainer sur les forums liés au référencement ou de suivre des comptes twitter pour voir que les « plans » pour des rédactionnels « corrects » et les moins chers possible sont très souvent demandés et partagés.

On a juste oublié une chose, la grande majorité des personnes qui travaillent pour les plateformes de vente de rédactionnels ne sont pas des professionnels, même si leur travail est « correct ».

Être rédacteur, ce n’est pas juste savoir aligner quelques phrases dans un français correct sans faire de fautes (même si ces compétences là sont de plus en plus rares) et le problème, c’est qu’avec la pléthore d’offres existantes maintenant, on a un peu tendance à oublier qu’un vrai rédacteur, c’est un métier avec ses compétences, son expertise, son expérience.

Le problème, c’est que à force, même les non référenceurs connaissent ce nouveau marché et ces nouveaux produits, avec les prix proposés, et du coup, ça biaise leur vision du métier de rédacteur professionnel et de ses tarifs.

Combien de projets web prévoient un budget pour les rédactionnels ? Peu, trop peu, alors qu’un bon rédactionnel peut faire la différence entre un visiteurs et un client, un bon rédactionnel peut faire la différence avec la concurrence.

Et je ne dis pas ça pour moi, je ne suis pas rédacteur, j’avais juste envie de rendre un petit hommage aux rédacteurs web pour qui les temps sont très durs et qui doivent faire face à une concurrence contre laquelle, hélas, il est difficile de luter.

Vous avez besoin de rédactionnels de qualité rédigés par un rédacteur professionnel ?

Alors n’oubliez pas que :

  • La qualité ça se paie
  • La compétence ça se paie
  • Le conseil ça se paie
  • Des textes de qualité, c’est payant…

Cordialement,
Aymeric Jacquet

Be Sociable, Share!

Articles similaires

    None Found

7 Commentaires pour Un bon rédactionnel, c’est le plus important mais ce n’est pas gratuit

  • Le souci, c’est que les PDP se voient proposer des prestataires de Madagascar ou du Maghreb à 5$/h. Même avec une qualité moindre, ils pondent des quantités énormes de texte qui servent à remplir des blogs satellites ou sans intérêt, dans un but unique de SEO.
    Ce n’est pas le même métier que de la rédaction de qualité, dont le contenu sert à fidéliser les lecteurs. Et donc, pas le même prix…

    Le 5 septembre 2012 à 12 h 22 min

  • Aymeric,

    Ce que tu dis est très vrai. Le marché des rédacteurs connaît une forte demande depuis ces dernières années, et on a vu les places de marché de rédaction web fleurir sur le web. Mais ces intermédiaires, de par leur stratégie, nivèlent le marché par le bas.

    Les fora spécialisés en référencement en sont aussi une preuve indiscutable quand on lit les topics sur les retraités, les étudiants ou les mères au foyer qui cherchent un complément de revenus… Je ne mets aucunement en cause leur capacité à bien rédiger, je dénonce juste le fait que la multiplication des micro-tâches fragilise TOUT le monde. Car in fine, qu’est-ce qui se passe ?

    > Les rédacteurs dont c’est la seule activité rémunératrice sont en concurrence et amenés à revoir leurs tarifs vers le bas : moins de travail ou moins bien payé, plus de précarisation,

    > Les blogueurs occasionnels gagnent 3 francs six sous, passent beaucoup de temps et finissent par s’apercevoir que ce n’est pas la panacée,

    > les plateformes de rédaction offshore se développent tant que cela peut durer (c’est rentable lorsque le niveau de vie est très bas, mais lorsque le pays se développe, la délocalisation on sait ce que cela donne : il faut alors aller chercher ailleurs, et l’offshore « discount » d’hier n’est pas celui de demain).

    Bref : nous sommes dans un cercle vicieux plutôt que vertueux, et dont le diamètre se rétrécit à vue d’œil… Le problème dénoncé dans ton billet repose en grande partie sur une vision à court terme du marché.

    Le 5 septembre 2012 à 12 h 41 min

  • Sylvain

    Il est certain que le besoin est très différent entre la rédaction du contenu d’un site professionnel et les diverses publications qui vont servir de base à la pose de liens à droite et à gauche.
    Le niveau du redacteur n’aura rien à voir, et le tarif non plus, c’est normal.

    Avec le déclassement des sites de CP, les survivants commencent à demander du contenu un peu plus costaud, les blogs thématisés font de même. Du coup, le niveau des prix moyens va sans doute remonter un peu du fait d’un besoin plus qualitatif.

    Le 5 septembre 2012 à 12 h 46 min

  • Comme Sylvain, je pense que les récentes mises à jour de GG et l’évolution des sites de CP vont obliger les référenceurs à augmenter le niveau de qualité des textes rédigés pour le SEO et donc faire monter les prix « de base » de la rédaction de contenu ou faire plus travailler les rédacteur de qualité.

    Maintenant, le marché du travail étant ce qu’il est, il y a aussi de plus en plus de « rédacteurs » auto-formés qui font appel à des plateformes locales pour arrondir leur fin de mois mais n’appliquent pas forcément les tarifs des rédacteurs pro plus expérimentés. Du coup, je ne suis pas certain que ces derniers arrivent à retrouver « à court terme » la notoriété qui leur est due.

    Le 5 septembre 2012 à 14 h 46 min

  • Rédacteur web fait parti de ces « nouveaux » métiers liés à internet qui paraissent faciles et accessibles à un grand nombre de personnes. D’où une concurrence importante et des sociétés basées « Madagascar » (entre autre) qui s’engouffrent dans le métier pour gagner de l’argent grâce à des coûts de production très faibles.
    Quand on voit les pub TV actuels : faîtes votre site internet en quelques minutes…
    Oui mais bon, comme on le sait tous ça ne fait pas tout ! Le travail d’un vrai professionnel ne pourra jamais êtres remplacé par un outil qui vous génère des pages à la volée !
    Le deuxième élément que je note dans ton billet est l’importance du rédactionnel et je ne parle pas, comme l’indique Sylvain du rédactionnel servant à poser des liens mais celui qui apporte une réelle plus value au site pour l’internaute. Si l’internaute est séduit par un article, il y a de grande chance qu’il revienne, non ? D’où l’importance de choisir un bon professionnel.

    Le 5 septembre 2012 à 22 h 30 min

  • Quentin

    Merci beaucoup pour ce billet ! Enormément même. On voit souvent, en effet, sur les forums, des référenceurs acheter du texte sur des plateformes de rédaction. Bien entendu, les tarifs sont très concurrentiels, mais la qualité est-elle au rendez-vous ?

    Peut-être que cela ira pour un site « vite fait » qui servira de satellite ou je ne sais quoi encore. Mais lorsqu’il s’agit de rédiger pour un site vitrine… comment faire ? Hors de question d’utiliser une plateforme où les rédacteurs sont des étudiants ou des retraités.

    Pour ce type de sites, il faut apporter une expertise en terme SEO. Pour cela, il faut déjà avoir des bases… Les étudiants et retraités n’ont pas ces bases.

    Enfin bref, merci pour le billet, il est très juste.

    Et pour trouver de la qualité pour pas trop cher, il faut chercher un peu, ça se trouve !

    Le 8 septembre 2012 à 19 h 34 min

  • Merci pour ce petit hommage :) ! Rentabiliser son site ou satisfaire ses visiteurs avec un contenu pleinement adapté à leurs attentes ? Il faut savoir ce que l’on veut, et investir là où c’est nécessaire. Les ressources en rédaction web sont essentielles pour concevoir un site web et il y a de bons professionnels dans ce domaine.
    Ce n’est pas gratuit, mais la rédaction web est un investissement qui rapporte à long terme, c’est promis !

    Le 10 septembre 2012 à 8 h 13 min